En toute transparence

04/04/2012
En toute transparence

Le Togo, qui aspire à adhérer à l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) vient de publier son premier rapport.

74 pages qui détaillent les paiements effectués par les industries extractives (entreprises privée ou société d'Etat) à l'Etat et les recettes perçues à travers les agences gouvernementales, notamment les régies financières : douanes, impôts, Trésor et les trésoreries des communes et préfectures des localités d'exploitation minière.

Ce rapport a été réalisé à la demande des autorités par un cabinet indépendant.

La présentation officielle du document aura lieu le 12 avril prochain.

Il doit servir de base pour valider le dossier de candidature déposé par le Togo en octobre 2010.

L’ITIE veille à une meilleure gouvernance dans les pays riches en ressources à travers la vérification et la publication complète des paiements effectués par les entreprises et des revenus perçus par les gouvernements provenant du pétrole, du gaz et des minerais. 

L'Initiative pour la transparence dans les industries extractives est une coalition de gouvernements, d'entreprises, de groupes issus de la société civile, d'investisseurs et d'organisations internationales.

Informations complémentaires

Rapport ITIE Togo.pdf 11,36 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.