En toute transparence

26/12/2012
En toute transparence

L'ITIE Togo, (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) vient de lancer son site Web.

Les revenus considérables générés par les industries extractives ont fréquemment alimenté la corruption, exacerbé les conflits et affaibli le développement économique, contribuant ainsi à une augmentation des taux de pauvreté. Les revenus des industries extractives devraient plutôt être un moteur important de croissance économique. Lorsqu'ils sont consacrés à des investissements publics comme la santé et l'éducation, ces revenus peuvent contribuer au développement, à une meilleure qualité de vie ainsi qu'à une réduction de la pauvreté s’ils ne sont pas détournés.

A travers le processus de transparence, l'ITIE tente d'éliminer le « fléau des ressources » auquel font face de nombreux pays du monde. La transparence des paiements et des revenus renforce l'obligation de rendre des comptes, car lorsque l’information est accessible au public, il est plus facile d'exercer des pressions sur les gouvernements afin qu'ils affectent les revenus à des services de base clés tels que la santé et l'éducation.

Cinquième producteur mondial de phosphates, le Togo a été admis comme pays candidat à  l'ITIE en octobre 2010.

Accéder au site

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Etats-Unis financent la construction d'un dispensaire

Santé

La première pierre du nouveau dispensaire d’Amoutiévé a été posée mardi par l'ambassadeur américain au Togo. Coût du projet : 300 millions de Fcfa.

Fin de la visite du Premier ministre burkinabé à Pya

Diplomatie

Le président Faure Gnassingbé a reçu mardi à Pya (Nord du Togo) le lieutenant-colonel Isaac Zida, Premier ministre de la transition au Burkina-Faso.

Médecine bénévole

Santé

L’ONG Chaîne de l’Espoir vient d’achever une nouvelle mission médico-chirurgicale pédiatrique dans la Préfecture de Haho.

Burundi : la délicate mission d’Edem Kodjo

Diplomatie

L’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo a été désigné par l’Union africaine en qualité de médiateur dans la crise politique qui secoue le Burundi.