En toute transparence

26/12/2012
En toute transparence

L'ITIE Togo, (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) vient de lancer son site Web.

Les revenus considérables générés par les industries extractives ont fréquemment alimenté la corruption, exacerbé les conflits et affaibli le développement économique, contribuant ainsi à une augmentation des taux de pauvreté. Les revenus des industries extractives devraient plutôt être un moteur important de croissance économique. Lorsqu'ils sont consacrés à des investissements publics comme la santé et l'éducation, ces revenus peuvent contribuer au développement, à une meilleure qualité de vie ainsi qu'à une réduction de la pauvreté s’ils ne sont pas détournés.

A travers le processus de transparence, l'ITIE tente d'éliminer le « fléau des ressources » auquel font face de nombreux pays du monde. La transparence des paiements et des revenus renforce l'obligation de rendre des comptes, car lorsque l’information est accessible au public, il est plus facile d'exercer des pressions sur les gouvernements afin qu'ils affectent les revenus à des services de base clés tels que la santé et l'éducation.

Cinquième producteur mondial de phosphates, le Togo a été admis comme pays candidat à  l'ITIE en octobre 2010.

Accéder au site

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Kennedy Round : nouvelle aide japonaise

Coopération

Les autorités togolaises ont reçu lundi 10.481,5 tonnes de blé grain, première partie d’un don japonais d’un montant de près de 3 milliards de Fcfa.

Commerçants braqués à l’aéroport

Faits divers

Des passagers qui s’apprêtaient à voyager ont été braqués dimanche sur le parking de l’aéroport de Lomé. Bilan, un mort et 3 blessés après une fusillade.

CAN : par ici la sortie

Sport

3 buts à 0, c’est la sanction infligée dimanche à Lomé aux Eperviers juniors par l’équipe guinéenne.

Le nouveau visage du tourisme togolais

Tourisme

345.043 touristes ont visité le Togo en 2013 pour des recettes estimées à près de 34 milliards de Fcfa. C’est mieux que l’année précédente (289.000 visiteurs).