En toute transparence

26/12/2012
En toute transparence

L'ITIE Togo, (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) vient de lancer son site Web.

Les revenus considérables générés par les industries extractives ont fréquemment alimenté la corruption, exacerbé les conflits et affaibli le développement économique, contribuant ainsi à une augmentation des taux de pauvreté. Les revenus des industries extractives devraient plutôt être un moteur important de croissance économique. Lorsqu'ils sont consacrés à des investissements publics comme la santé et l'éducation, ces revenus peuvent contribuer au développement, à une meilleure qualité de vie ainsi qu'à une réduction de la pauvreté s’ils ne sont pas détournés.

A travers le processus de transparence, l'ITIE tente d'éliminer le « fléau des ressources » auquel font face de nombreux pays du monde. La transparence des paiements et des revenus renforce l'obligation de rendre des comptes, car lorsque l’information est accessible au public, il est plus facile d'exercer des pressions sur les gouvernements afin qu'ils affectent les revenus à des services de base clés tels que la santé et l'éducation.

Cinquième producteur mondial de phosphates, le Togo a été admis comme pays candidat à  l'ITIE en octobre 2010.

Accéder au site

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les opérateurs cherchent les vecteurs de croissance

Tech & Web

Togo Cellulaire, l’opérateur public de téléphonie mobile, vise d’ici quelques mois les 3 millions d’abonnés. Avec de nouvelles offres comme la 4G et la banque mobile.

Le Togo lance la décennie de la mer et des océans

Environnement

Le Togo est le premier pays africain à célébrer ce 25 juillet la Journée africaine de la mer et des océans. 

Coupe du monde 2018 : Togo contre Ouganda

Sport

Ce samedi a lieu à Saint-Pétersbourg le tirage au sort désignant les groupes de qualification pour la Coupe du monde 2018. 

‘Le procès Habré est déjà une victoire’

Justice

Le procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré a été ajourné au 7 septembre prochain. Il est accusé de crime contre l'humanité.