Energie : producteurs et distributeurs se retrouvent à Lomé

27/10/2010
 Energie : producteurs et distributeurs se retrouvent à Lomé

Le ministre des Mines et de l’Énergie, Noupokou Damipi, a ouvert mercredi à Lomé la deuxième réunion du Comité scientifique de l’Union des producteurs transporteurs et distributeurs de l’énergie électrique d’Afrique (UPDEA).
Première du genre organisé au Togo, cette réunion accueille une centaine de délégués issus de compagnies d’électricité africaines.
Pendant trois jours les participants vont tenter de répondre aux défis majeurs de la distribution d’électricité sur le continent.
L’UPDEA entend également approfondir la réflexion sur la mise en place d’une banque de données commune du secteur électrique africain afin de garantir une meilleure collaboration des acteurs sur les informations de planification, la coordination des Power Pools de concert avec AFREC et la direction de l’Énergie de la commission de l’Union Africaine.
M. Damipi s’est félicité de la tenue de cette réunion qui intervient au lendemain de l’inauguration de la centrale thermique de Lomé.
« L’UPDDEA est un instrument de cohésion entre toutes les sociétés d’électricité d’Afrique et reste à ce jour la plus ancienne des organisations du secteur électrique africain », a déclaré le ministre togolais.
L’UPDEA a été créée il y a 40 ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.