Enfin du concret !

17/04/2013
Enfin du concret !

Une mission conjointe Banque mondiale-FIDA (Fonds international pour le développement agricole), dirigée par Christian Berger, est arrivée mercredi au Togo. L’objectif pendant 10 jours est de faire le point sur l’état d’avancement des trois principaux volets du Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA).

La BM et le FIDA sont les principaux bailleurs de cet ambitieuse politique agricole.

«Nous allons examiner l’état d’avancement, ce qu’il faut faire pour améliorer les projets, redéfinir une feuille de route. Nous avons déjà constaté des améliorations », a indiqué Christian Berge soulignant que « la machine a vraiment démarré ».

Des améliorations confirmées par Ouro Koura Agadazi, le ministre de l’Agriculture. «Concernant le programme d’appui au secteur agricole (PASA), nous avons atteint un taux de réalisation de 65%, alors qu’il y a 26% d’actions qui sont en cours actuellement. Pour le PPAO, un programme qui concerne la productivité agricole, on a atteint 91% et 9% en cours de réalisation. S’agissant du PADAT, les objectifs ont été atteints à 83% ».

Le PNIASA devrait booster la croissance agricole d’au moins 6% dans les prochaines années. Plus de 600 milliards Fcfa sont prévus pour ce programme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.