Engrais : LDC obtient gain de cause

22/02/2013
Engrais : LDC obtient gain de cause

L’attribution dumarché des engrais pour la campagne agricole 2012-2013 a suscité de vives contestations au point qu’un des soumissionnaires a saisi le Comité de règlement des différends (CRD) de  l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP). La Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) avait lancé en juillet et août 2012 deux appels d’offres pour la fourniture d’engrais afin de satisfaire à temps les besoins des producteurs. Plusieurs sociétés ont soumissionné et c’est la société Wabcocotia SA qui a obtenu le marché pour un montant de 7.877.865.000Fcfa.

Contestant cette attribution, le groupement « Les industries chimiques d’engrais SA (Ice Togo SA) – Louis Dreyfus Commodities SA) a exercé un recours devant le Comité de règlement des différends (CRD) de l’ARMP, au motif que son offre était moins élevée que celle de son concurrent.

Le CRD a jugé recevable le recours de Louis Dreyfus qui a ordonné l’annulation de l’attribution provisoire du marché et la reprise de l’évaluation des offres en corrigeant le prix unitaire pour déterminer le montant de l’offre du soumissionnaire ICE-LDC.

Informations complémentaires

DECISION CRD.pdf 1,13 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

Sport

Le candidat à la présidence de la FIFA, le bahreïni Cheikh Salman dément avoir été impliqué dans l’affaire de la venue à Manama d’une fausse équipe des Eperviers du Togo.

Bâtir une vie meilleure

Développement

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) célèbre cette année son cinquantième anniversaire.

Gynécologie obstétrique : appui de l'UNFAP

Santé

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFAP) a offert au ministère de la Santé du matériel destiné aux centres de gynécologie obstétrique. 

Engranger les dividendes du numérique

Tech & Web

La révolution numérique est en train de transformer le monde, souligne un rapport de la Banque mondiale publiée vendredi. Le Togo ne veut pas être à la traine.