Engrais : LDC obtient gain de cause

22/02/2013
Engrais : LDC obtient gain de cause

L’attribution dumarché des engrais pour la campagne agricole 2012-2013 a suscité de vives contestations au point qu’un des soumissionnaires a saisi le Comité de règlement des différends (CRD) de  l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP). La Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) avait lancé en juillet et août 2012 deux appels d’offres pour la fourniture d’engrais afin de satisfaire à temps les besoins des producteurs. Plusieurs sociétés ont soumissionné et c’est la société Wabcocotia SA qui a obtenu le marché pour un montant de 7.877.865.000Fcfa.

Contestant cette attribution, le groupement « Les industries chimiques d’engrais SA (Ice Togo SA) – Louis Dreyfus Commodities SA) a exercé un recours devant le Comité de règlement des différends (CRD) de l’ARMP, au motif que son offre était moins élevée que celle de son concurrent.

Le CRD a jugé recevable le recours de Louis Dreyfus qui a ordonné l’annulation de l’attribution provisoire du marché et la reprise de l’évaluation des offres en corrigeant le prix unitaire pour déterminer le montant de l’offre du soumissionnaire ICE-LDC.

Informations complémentaires

DECISION CRD.pdf 1,13 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine et le Togo ont un ennemi commun

Santé

Fort heureusement, le Togo n’a pas été touché par l’épidémie d’Ebola. Sa politique de prévention a sans doute été payante même si il doit rester sur ses gardes.

S'informer, se faire une opinion

Politique

La section France du parti UNIR (majorité présidentielle) organise samedi une conférence sur l’actualité politique au Togo. 

Le Togo se visite à Madrid

Tourisme

Le Togo participe pour la première fois au Salon international du tourisme (Fitur) qui se déroule du 28 janvier au 1er février dans la capitale espagnole.

Les syndicats veulent tout et tout de suite

Social

Le bras de fer continue entre les syndicats de fonctionnaires et le gouvernement. La coordination des centrales syndicales du Togo exige d’obtenir satisfaction sur un certain nombre de revendications salariale.