Epizooties : renforcer la prévention

22/03/2010
Epizooties : renforcer la prévention

Le ministre de l’Agriculture, Kossi Messan Ewovor, a ouvert lundi une réunion d’information consacrée à la sécurité sanitaire dans l’espace UEMOA. Sont concernés, tous ceux impliqués dans la gestion du flux commercial des animaux : vétérinaires, douaniers, grossistes, etc…
En 2008, le Togo a été touché par la grippe aviaire nécessitant l’abattage de milliers de volailles dans certaines régions du pays.
Dans le cadre de la lutte contre les épizooties animales, le gouvernement a mis en place une politique de surveillance continue, d’inspection et de contrôle sanitaire, y compris aux frontières terrestres et maritimes.
Les épizooties peuvent être responsables de pertes économiques considérables : mort d'animaux bien sûr, mais aussi pertes en productions animales (amaigrissement, chute de lactation, de ponte...) et entraves majeures au commerce des animaux, avec fermeture des frontières en cas d'apparition d'une épizootie.
Pour cette raison, la plupart d'entre elles sont l'objet de mesures de lutte ou de prévention, concertées sur le plan international. À ces pertes économiques s'ajoute parfois le danger pour la santé publique. Fort heureusement, la plupart de ces maladies ne sont pas des zoonoses (c'est-à-dire des maladies animales transmissibles à l'homme), ou bien constituent des zoonoses mineures
Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, la production de bovins, d’ovins, de caprins, de porcins et de volailles a été en 2009 respectivement de : 307.500 unités, 3527, 308.450 et 1.3878.000
L’élevage contribue pour 20% au PIB agricole et couvre environ 70% des besoins en protéines animales de la population.
L’atelier est organisé en collaboration avec l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.