Espoir de reprise en Afrique

04/10/2009

Espoir de reprise en Afrique

Les réunions annuelles Banque Mondiale-Fonds Monétaire International (FMI) se sont ouvertes samedi à Istanbul en présence du ministre togolais de l'Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor. A cette occasion, le FMI a annoncé que l'économie africaine dans son ensemble devrait connaître un rebond de croissance de 4% en 2010, contre 1,7% cette année, grâce notamment au redressement des cours des produits de base.

Rappelons qu'au Togo, le taux de croissance ne dépassera pas, au mieux, 2,5% cette année.Mais si les flux de capitaux internationaux ont augmenté, y compris vers les pays émergents, l'Amérique Latine et l'Asie sont davantage concernées que l'Afrique, ajoute le FMI dans son rapport sur la croissance mondiale.

Enfin, la pauvreté risque de progresser de manière significative dans un certain nombre de pays en développement, notamment d'Afrique subsaharienne, où le PIB réel par habitant va baisser en 2009, pour la première fois depuis dix ans.

Il est donc crucial que les pays avancés continuent d'apporter leur aide afin que ces pays en développement conservent le bénéfice des progrès accomplis, avertit le FMI.

Première économie du continent, l'Afrique du Sud, qui est le pays le plus étroitement lié à l'économie mondiale, a été durement frappée par la crise financière mondiale. Mais d'autres États comme le Nigeria, gros exportateur de pétrole, ont également été affectés, ajoute l'organisation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.