Et la lumière fut

25/05/2012
Et la lumière fut

Le Togo dispose d’une centrale thermique dernière génération capable de faire face à la demande nationale et même d’exporter; reste à moderniser et à étendre le réseau de distribution. C’est ce qu’à commencé à faire la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) il y a 4 mois.

Le taux d’exécution aujourd’hui est de 40%, assure Abdoulaye Abass, le chef du département gestion projets à la CEET.

« Les travaux connaissent une évolution satisfaisante sur les différents sites d’exécution, à savoir  Avédji, Vakpossito, Logopé, Kossigan, etc… », explique-t-il.

Ce qui va permettre à plusieurs dizaines de milliers d’habitants d’avoir enfin accès à l’électricité et aux autres, déjà raccordés, de bénéficier d’ une meilleure qualité de distribution.

A terme, la CEET espère raccorder 40.000 nouveaux abonnés.

La réalisation de ces travaux ont un coût : 14 milliards de Fcfa dont, 10 milliards assurés via un don de la Banque ouest africaine de développement (BOAD).

Le projet de renforcement et d’extension des équipements prévoit, notamment, l’installation de 34 km de réseau moyenne tension, de 378 km de lignes aériennes basses tension, la construction de 45 postes de transformation moyenne et basse tension, le développement des infrastructures à Kara et Sokodé et l’installation d’une centrale secours de 2x1250KVA.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.