Facilitation du commerce : Pierre Frank Laporte à Lomé

08/03/2016
Facilitation du commerce : Pierre Frank Laporte à Lomé

Pierre Frank Laporte

Le Projet de facilitation du commerce et du transport sur le  plutôt (PFCTAL), une initiative financée par la Banque mondiale, s’intègre dans le programme régional de facilitation du transport et du transit routier des deux grandes organisations régionales que sont l’UEMOA et la Cédéao. 

Il vise à réduire les obstacles au commerce et au transport dans les ports et sur les routes le long du corridor Abidjan-Lagos en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo, au Bénin et au Nigéria.

Long de 1.000 km, il constitue la principale voie d'accès aux pays côtiers et enclavés d'Afrique de l'Ouest, tous les pays dépourvus de littoral utilisant au moins un port dans ce corridor.

Pierre Frank Laporte, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo est arrivé mardi à Lomé. Son séjour lui permettra d’évaluer sur le terrain l’efficacité du dispositif.

Pour ce qui concerne le Togo, les résultats sont encourageants.

La durée de déchargement au port de Lomé est passée de 18 à 13 jours. Le temps de traversée des camions au poste frontière de Kodjoviakopé (Togo-Ghana) est de 16h contre 41h il y a 5 ans et de 6h à Sanvee Condji (Togo-Bénin)

Le dédoublement de l’axe Aného-Sanvee Condji, la construction de nouveaux entrepôts sous douane, d’un parking camions de 200 places à Vodougbé, la création d’un Guichet unique du commerce extérieur sont quelques unes de mesures qui facilitent le commerce inter-Etats.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !