Faible taux de rapatriement des recettes d’exportation

24/08/2018
Faible taux de rapatriement des recettes d’exportation

Badanam Patoki

Le taux de rapatriement des recettes d’exportations demeure faible au Togo au regard du taux minimum de 80% fixé par l’Uemoa, a reconnu vendredi  Badanam Patoki, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances.  

Pour 2017, la part des exportations ayant fait l’objet de domiciliation est de 41% et reste parmi les plus faibles de l’Union économique et monétaire ouest africaine.

La Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) recommande le respect de la réglementation sur les relations financières extérieures, pas toujours facile à faire appliquer.

Le faible niveau du rapatriement des recettes d’exportation constitue une source de préoccupation majeure. En effet, cette situation a un impact négatif sur les réserves de change de l’Union et la liquidité bancaire. 

Le défaut de rapatriement découlant des opérations d’exportation demeure élevé.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.