Faire de Lomé le plus grand port d'éclatement d'Afrique

14/10/2014
Faire de Lomé le plus grand port d'éclatement d'Afrique

Boni Yayi (Bénin) à gauche, Faure Gnassingbé et Mahamadou Issifou (Niger)

Le chef de l’Etat a inauguré mardi le nouveau quai au port de Lomé qui va donner à la plateforme une dimension régionale exceptionnelle.

Il avait à ses côtés les présidents du Bénin et du Niger ainsi que Vincent Bolloré, président du Groupe éponyme. 300 milliards d’investissements sur fonds propres pour faire du PAL le plus important port d’éclatement de la région.

C’est dire si le Groupe français croit au potentiel de Lomé.

Lors de son intervention, le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu, a salué la vision du Président Faure Gnassingbé qui est parvenu à ressouder les Togolais autour de l’idéal de reconstruction nationale pour doter progressivement le pays des outils indispensables à son essor économique.

Le Premier ministre a fait observer que le PAL avait vu son activité ‘littéralement exploser’ en accueillant plus de 1.200 navires en 2013, contre seulement 415 à a construction en 1968.

‘En se donnant, grâce au 3e quai, la possibilité d’accueillir des navires de nouvelle génération, pouvant transporter au moins 7000 conteneurs de 20 pieds, le Togo s’est résolument positionné comme une destination de choix pour les grands armateurs internationaux’, a-t-il indiqué. C’est aussi un remarquable projet d’intégration qui sert plus que jamais les pays enclavés comme le Mali, le Niger et le Burkina-Faso.

Faure Gnassingbé et Vincent Bolloré mardi à Lomé

M. Ahoomey-Zunu a enfin rendu hommage à l’engagement de Vincent Bolloré ‘dont l’attachement à l’Afrique n’est plus à démontrer et dont la vision, construite autour de la volonté de connecter l’Afrique aux autres parties du monde par la mer, est devenue une réalité tangible. 

‘Quoi qu’il arrive, nous seront toujours aux côtés du Togo. Nous avons rénové la gare de Lomé, restructuré le chemin de fer qui n’avait plus fonctionné depuis des années. Nous irons jusqu’au Niger où jamais un train n’a circulé. L’avenir du mode est en Afrique, au Togo, au Bénin, au Niger’, lui a répondu Vincent Bolloré.

Au-delà de ce nouveau quai et de la modernisation des installations, l’expansion de PAL répond à la volonté de Faure Gnassingbé, dès son arrivée au pouvoir en 2005, de faire du Togo une puissante plateforme de réexportation vers les pays voisins, notamment ceux qui sont enclavés (Niger, Mali et Burkina). 

Mais la vision va bien au-delà avec le projet, bientôt opérationnel, d’une Hub de transbordement destiné à assurer le cabotage du fret de l’Angola au Sénégal.

Le 3e quai, inauguré ce jour est long de 450 mètres avec un tirant d’eau de 15 mètres. Il pourra accueillir les super porte-conteneurs venus d’Asie.

Le port autonome de Lomé constitue le poumon économique du Togo ; il génère une partie significative des recettes de l’Etat.

Informations complémentaires

3e quai Intervention du Premier ministre.pdf 64,60 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.