Faure au chevet du monde agricole

17/01/2010
Faure au chevet du monde agricole

Le président Faure Gnassingbé a clôturé samedi à Kpalimé les travaux de la 2e édition du « Forum national du paysan togolais ». Devant 1.200 représentants du monde agricole, le chef de l’Etat a souligné l’importance particulière qu’il accorde à l’agriculture, pierre angulaire de la relance économique au Togo.
« Vous représentez la majorité de nos population et vous contribuez pour 40% dans la création des richesses dans notre pays et pour 20% des ressources d’exportation », a déclaré Faure qui pour donner un coup de pouce au secteur a annoncé une baisse du prix des engrais.
Lors de la cérémonie, le président a décoré 130 producteurs méritants et fait don de matériels (tracteurs, motoculteurs, pulvérisateurs, atomiseurs, arrosoirs, manchettes, …) et de subventions d’un montant de 60 millions de Fcfa.
Voici un extrait des propos tenus par le chef de l’Etat
« J’accorde une importance particulière à ce rendez-vous. Je ne viens pas pour vous enseigner ce que vous savez déjà, mais je viens surtout pour vous écouter et pour renforcer ma motivation et vous montrer ma détermination à résoudre les problèmes qui se posent à vous, parce que vous représentez la majorité de nos population et vous contribuez pour 40% dans la création des richesses dans notre pays et pour 20% des ressources d’exportation.
Par le passé, vous avez fait plus, mais vous savez les difficultés que nous avons rencontrées durant ces dernières années et que nous essayons de mettre désormais derrière nous.
Nous ferons davantage, j’en suis persuadé, parce que les résultats de cette première année nous poussent à l’optimisme et surtout parce que je sens que la confiance entre nous grandit et se renforce chaque jour.
Nous ne devons pas pour autant nous endormir sur nos lauriers. Je vous promets que les insuffisances qui ont été constatées et révélées au cours de la dernière saison ne se révéleront plus si nous faisons notre part du travail et si vous vous engagez, comme vous l’avez fait, à nous aider.
C’est vrai, nous devons multiplier les points de vente, mais vous à votre tour, vous devez faire régner l’autodiscipline en votre sein pour que l’engrais ne soit pas détourné.

Cet engrais est destiné aux paysans qui veulent cultiver, il n’est pas destiné aux commerçants ou aux intermédiaires qui veulent en faire un produit financier.
Je connais également l’épineux problème de la transhumance qui crée des drames humains, nous avons connu beaucoup trop ces dernières années.
Trois réunions ont eu lieu cette année avec le ministre de la sécurité et le ministre de l’agriculture aidé par le ministre d’Etat chargé de l’administration du territoire, les conclusions m’ont été rapportées et je crois que nous aurons à mettre des moyens à la disposition des comités préfectoraux pour que nous luttions contre les dégâts causés par la transhumance non maîtrisée.
Mais il nous faudra lutter de façon humaine, nous ne devons plus verser le sang nos frères, nous devons plus voir nos frères et nos sœurs être victimes des attaques isolées, brutales, ignobles et odieuses. Ce problème peut être résolu par une meilleure prévention, une meilleure écoute des forces de l’ordre et une meilleure communication entre ceux qui cultivent et les éleveurs qui viennent.
Pour ce qui est de la campagne prochaine, nous avons un peu partout constaté que vous nous avez félicité pour la disponibilité de l’engrais, mais vous nous avez subitement critiqué pour le prix qui a été pratiqué.
Nous sommes conscients que les temps sont durs pour tout le monde et vous savez qu’une subvention de 10 milliards a été accordée sur ces engrais. Cette année, nous allons vous proposer l’engrais un peu moins cher, c’est-à-dire à 10 mille francs le sac de 50 kilogrammes ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.