Faure et les nouvelles technologies

07/06/2007
Faure et les nouvelles technologies

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, et quatre autres dirigeants africains, participent jeudi à Ouagadougou à un forum sur les nouvelles technologies de l'information et le développement. Outre le président Blaise Compaoré, hôte du forum, les chefs d'Etat du Congo, Denis Sassou N'Guesso, du Gabon, Omar Bongo Ondimba, du Togo, Faure Gnassingbé et du Bénin, Thomas Boni Yayi prennent part à cette rencontre.

Le président congolais est arrivé mercredi dans la soirée pour ce forum qui a pour thème: "Partager des meilleures pratiques dans le domaine des technologies de l'information et de la communication pour le développement".Ce forum prévu du 7 au 9 juin est organisé par la firme américaine Microsoft en collaboration avec le gouvernement burkinabè, la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA).

Outre le secrétaire exécutif de la CEA, Abdoulie Janneh, le président de la BAD, Donald Kaberuka et le président de Microsoft pour la région Afrique, Cheikh Modibo Diarra sont déjà présents dans la capitale burkinabè.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,