Financement de la BADEA

22/03/2007
Financement de la BADEA

La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) a approuvé jeudi à Alger le financement, au 1er trimestre 2007, de 22 projets au profit d'une quinzaine de pays africains, dont le Togo, pour un montant de 68,4 millions de dollars, a annoncé son directeur général, l'Algérien Abdelaziz Khellaf.

Sur ce total, 65,9 millions de dollars seront affectés à des projets d'infrastructures de base (routes, énergie, transports) au bénéfice de 9 pays africains: Côte d'Ivoire, Kenya, Mali, Burkina Faso, Mozambique, Swaziland, Tanzanie, Tchad et Guinée, a précisé M. Khellaf à l'issue d'une réunion du conseil d'administration de la BADEA.Les 2,5 millions de dollars restants seront octroyés sous forme de dons à des actions d'assistance technique au profit de 6 pays: Togo, Sierra Leone, Ethiopie, Madagascar, Kenya et Burkina Faso, a-t-il ajouté.

Avec ces nouveaux projets, le montant cumulé des financements de la BADEA en Afrique subsaharienne aura atteint, depuis son entrée en activité en 1975, le chiffre de 3,24 milliards de dollars, selon M. Khellaf.

En outre, la BADEA prévoit une enveloppe de 180 millions de dollars pour des prêts et des dons au profit de pays de l'Afrique subsaharienne durant l'année 2007.

Ces prêts et dons, affectés aux infrastructures de base et au développement agricole, entrent dans le cadre du 5e plan quinquennal (2005-2009) de la BADEA pour un montant global de 900 millions de dollars contre 675 millions de dollars pour le plan quinquennal précédent, a souligné M. Khellaf

Créée en 1974 à la suite d'une décision du 6e Sommet arabe d'Alger de 1973, la BADEA est une institution financière des Etats membres de la Ligue arabe destinée au développement de la coopération économique, financière et technique arabo-africaine.

Elle est dotée d'un capital de 2,2 milliards de dollars. Son siège est à Khartoum. Sa mission est de financer le développement économique des pays africains non arabes, d'encourager la participation des capitaux arabes dans le développement économique de cette partie de l'Afrique et de contribuer à la fourniture de l'assistance technique nécessaire à l'essor des pays du continent les moins avancés, selon ses statuts.

Le conseil d'administration de la BADEA est formée des pays arabes dont la contribution au capital atteint un minimum de 200 actions. Il est actuellement formé de de 9 pays: Algérie, Libye, Maroc, Arabie saoudite, Emirats Arabes Unis, Irak, Qatar, Oman et Koweit.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.