Fléau ravageur sur le coton

18/04/2013
Fléau ravageur sur le coton

Six pays ouest-africains producteurs de coton son réunis depuis jeudi à Lomé dans le cadre du Programme régional de protection intégrée du cotonnier en Afrique (PR-PICA). Au centre des débats, la lutte contre les ravageurs. L'attaque par les insectes représente la principale cause de destruction des récoltes. Des estimations indiquent que les pertes, en terme de rendement représentent environ 15% de la production annuelle mondiale.

La gestion des ravageurs est un véritable problème pour les producteurs et les autres acteurs de la filière. C’est l’un des préoccupations d’ Adjanor Agbélenko (photo), le président du PR-PICA et également directeur du soutien à la production de  la Nouvelle société cotonnière du Togo.

Republicoftogo.com : Quel est le niveau de la production dans la zone PR-PICA ?

Adjanor Agbélenko : Globalement, elle est en nette progression, mais des défis restent à relever concernant la productivité. Quand ont parle de rendement en matière coton, il y a les ravageurs qui posent problème.

Vous pouvez tout faire, on mettant les engrais en quantité, en faisant des labours profonds, en appliquant tous les itinéraires techniques, mais si il manquement ou défaillance au niveau de la gestion des ravageurs, les résultats ne sont jamais  au rendez-vous.

L’assise de Lomé va nous permettre d’évoquer le fléau et de réflechir aux moyens de le combattre avec efficacité. 

Republicoftogo.com : Concrètement en quoi faisant ?

Adjanor Agbélenko : Lorsque nous prenons la carte des pays PR-PICA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’ivoire, Mali, Togo et Sénégal), nous observons que des Etats sont dans la zone rouge et d’autres qui sont moins affectés. 

Le Togo, le Bénin et la Côte d’ivoire sont des pays où il y a des ravageurs difficiles à maîtriser.

Nos interventions vont de cibler ces régions spécifiques afin de permettre de relancer la productivité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.