Focus sur l’agriculture

08/11/2011
Focus sur l’agriculture

Au deuxième jour de sa visite d’Etat en Ouganda, le président Faure Gnassingbé s’est rendu dans la région de Kampala pour visiter des sites industriels et agricoles dont la ferme Jesa Dairy (beurre, glaces, fromages, lait pasteurisé), le centre de recherche Kawanda, l’usine de lait Sameer (Groupe kenyan) et celle de sucre de Kakira à Jinja. 

Un déplacement dans ce pays d’Afrique de l’Est qui est résolument à caractère économique et agricole.

Les ministres qui accompagnent le chef de l’Etat sont d’ailleurs compétents sur ces secteurs. Il s’agit de celui de l’Agriculture, Kossi Messan Ewovor, de la Planification, Dédé Ahoéfa Ekoué, du Tourisme, Kpabré Silly, et des infrastructures rurales, Gourdjigou Kolani.

Il n’existe pas de similarités entre les économies d’Ouganda et du Togo. Cependant, et c’est ce qui intéresse la délégation togolaise, le secteur agricole ougandais, totalement sinistré il y a 30 ans, est parvenu à relancer de façon exemplaire les productions de café et de coton.

S’agissant de l’industrie du tourisme, Kampala ne fait pas encore jeu égal avec le Kenya et la Tanzanie, mais le pays développe un produit de qualité authentique qui commence à séduire les touristes américains et européens.

Autant d’exemple dont le Togo peut s’inspirer.

 En photo : le Highland Lake à Bunyonyi

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.