Francesco Frangialli : « Nous allons aider le Togo à rebâtir son industrie touristique »

18/02/2009
Francesco Frangialli : « Nous allons aider le Togo à rebâtir son industrie touristique »

Sur invitation du ministre togolais du Tourisme, Batienne Kpabré, le secrétaire général de l'organisation mondiale du tourisme (OMT), Francesco Frangialli, effectue une visite au Togo depuis le début de la semaine. Il s'est entretenu avec les autorités sur les moyens de relancer un secteur handicapé par plus d'une décennie de crise politique et économique. M. Frangialli a visité plusieurs sites dans la région maritime dont la maison des esclaves à Agbodrafo, l'hôtel du Lac et le port de pêche de Lomé.

##S_B##Republicoftogo.com : Avez-vous le sentiment que le Togo a un potentiel touristique qui lui permette de relancer cette industrie ?

Francesco Frangialli :

Le Togo est un pays qui offre une très grande diversité de sites, de population et de paysages Le secteur du tourisme a connu une certaine prospérité il y a une vingtaine d'année, puis ça a été le long déclin. Le potentiel existe donc.

Il est clair qu'il y a une chance à saisir mais il faudra éviter de chercher à rebâtir le passé comme il était car vous le savez, les marchés ont évolué, les goûts des consommateurs ont changé ; le Togo devra donc s'adapter pour répondre aux exigences de la clientèle.

L'organisation mondiale du tourisme soutient particulièrement les produits touristiques qui permettent d'amener les visiteurs dans les villages, leur faire découvrir la culture, les traditions locales, l'artisanat, les sites touristiques dans les zones rurales, la biodiversité…Ce type de tourisme rapporte le plus à l'économie locale. Je pense que c'est sur ce créneau que le Togo doit opérer.

Republicoftogo.com : Comment l'OMT peut aider à la relance du tourisme ?

Francesco Frangialli

: Nous avons eu une longue séance de travail avec le ministre du Tourisme et avec ses collaborateurs et nous avons réfléchi à beaucoup de pistes de travail.

De nombreux dossiers nous ont été présentés. Nous pensons qu'il y a un effort de communication et de mobilisation à faire.

Il faut communiquer vers l'extérieur, mais aussi vers les populations, les opérateurs économiques et les décideurs à l'intérieur du pays. Nous l'avons fait récemment en Côte d'Ivoire, un pays qui a connu la crise, et cela a très bien marché. Pour le Togo, c'est la même chose.

Deuxième piste à creuser, utiliser le tourisme durable, le tourisme éthique comme un instrument de création d'empois et de lutte contre la pauvreté.

Troisième élément, il faut mettre en forme tous ces projets de développement comme stratégie nationale du tourisme. Cela permettra ensuite de sensibiliser les bailleurs de fonds.

J'ai donc confirmé au ministre que l'OMT allait envoyer à Lomé dans les semaines à venir des experts qui vont aider les autorités à formuler ce programme stratégique.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.

By by Abidjan

Sport

Parlons franchement. La participation des Eperviers Dames au tournoi de l’UFOA à Abidjan n’a pas été un franc succès.

La protection sociale adaptative en discussion à Frankfurt

Développement

La protection sociale adaptative est l'une des stratégies retenues par la Banque mondiale pour relever les défis de la pauvreté.

Emploi et transformation

Développement

Le projet ‘Entraide agricole’ a été lancé lundi. Il consiste à aider 1000 jeunes ruraux à décrocher un emploi dans le secteur de la transformation des produits agricoles.