Francis Perez : « Une grande confiance dans l’avenir »

15/12/2010
 Francis Perez : « Une grande confiance dans l’avenir »

L’hôtellerie de luxe est devenue inexistante au Togo. Le pays a connu une longue descente aux enfers depuis le milieu des années 90.
Une situation qui aujourd’hui handicape sérieusement le tourisme d’affaires.
Lomé, la capitale, est dans l’incapacité d’accueillir les grands congrès internationaux dans des conditions de confort similaires à ce que l’on peut trouver au Sénégal ou au Ghana.
Jadis, le Togo disposait de très beaux hôtels comme le « 2 février », La Paix » ou le « Sarakawa ».
L’hôtel de la Paix est fermé et en ruine, les 35 étages du « 2 février » sont en rénovation depuis des années sans en voir la fin; enfin le Sarakawa, situé en bord de mer, se délabre un peu plus chaque jour sans perspective de modernisation.
C’est dans ce contexte peu reluisant que le groupe espagnol Pefaco a décidé de construire deux hôtels et un centre de conférences. Un complexe qui comprendra un hôtel 5 étoiles, un 3 étoiles et des salles ultra modernes pour les sommets et les séminaires. D’ici deux ans, les travaux devraient être achevés.
A la tête de Pefaco, Francis Perez, qui va injecter des dizaines de milliards de Fcfa dans ce projet.
Republicoftogo.com : Qu’est ce qui pousse votre groupe à investir aussi massivement au Togo ?
Francis Perez : C’est d’abord l’absence de structures hôtelières de qualité. Il y a une vraie nécessité, c’est la première raison ; la seconde est la grande confiance que j’ai pour le président de la République et pour son gouvernement qui ont toujours respecté leurs engagements et qui ont une véritable vision pour ce pays.
Nous avons donc créé une société en partenariat avec l’Etat qui demeure toutefois minoritaire.
Depuis la tenue des élections présidentielles (en mars 2010, ndlr), le Togo dispose de tous les atouts pour redécoller et il y parviendra; j’en suis intimement convaincu.
Republicoftogo.com : Depuis sa présentation en mars dernier, le projet reste le même ou a-t-il évolué ?
Francis Perez : Il reste identique ; c’est à dire un hôtel 5 étoiles et un centre de conventions. Quand ces deux unités seront achevées, nous démarrerons la construction de l’hôtel 3 étoiles.
Cela permettra au Togo d’avoir une infrastructure hôtelière digne de ce nom.
L’hôtel 5 étoiles est très innovant en terme technologique et chaque chambre aura une surface de plus de 30m2.

Francis, Perez, le PDG de Pefaco

Republicoftogo.com : Vous avez choisi une entreprise chinoise pour réaliser les travaux. Etes-vous certain de la qualité du produit qui sera livré ?
Francis Perez : Nous avons lancé un appel d’offres international. Nous nous sommes rendus en Chine pour vérifier de sa capacité et de ce qu’elle avait déjà construit. Nous avons vu ce qui a été fait au Bénin.
Nous avons imposé à cette société chinoise d’utiliser 75% d’ouvriers togolais et nous serons très exigeants et très vigilants tout au long du processus, d’autant que nous le réalisons sur fonds propres
Socotec international assurera l’ensemble du contrôle du chantier.
Republicoftogo.com : Le complexe sera-t-il géré par une chaine internationale ou directement par votre groupe ?
Francis Perez : Il sera entièrement géré par notre société et nous adhérerons sans doute à un réseau de réservations internationales
Republicoftogo.com : A quand l’ouverture de l’hôtel et du centre de conférences ?
Francis Perez : Il faut compter maximum 24 mois pour l’ouverture du premier hôtel.
Nous allons aussi créer une petite école hôtelière intégrée pour former les Togolais et tout le personnel dont nous aurons besoin pour les autres établissements que nous comptons construire dans la sous région.
Republicoftogo.com : Votre groupe est installé à Barcelone. Existe-t-il de la part des investisseurs espagnols un intérêt pour l’Afrique et pour le Togo ?
Francis Perez : L’Espagne traverse une crise économique très profonde ; elle n’a plus qu’une solution c’est aller chercher des marchés à l’étranger. Il existe donc un nouvel intérêt pour l’Afrique. Nous avons d’ailleurs créé, en partenariat avec des sociétés d’investissement, un Fonds destiné à investir dans des projets industriels au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.