Fret aérien : tirer profit de la croissance de l’Afrique

06/07/2015
Fret aérien : tirer profit de la croissance de l’Afrique

L'aéroport de Lomé se positionne

Les chiffres du marché mondial du fret aérien semblent satisfaisants avec une croissance de 5%. L'IATA se montre raisonnablement optimiste.

Durement éprouvées par la crise des deux dernières années, les compagnies aériennes retrouvent des couleurs avec un trafic en hausse. 

C'est aussi le cas pour les compagnies africaines. Porté par le dynamisme de l'économie, en particulier en Afrique de l'Ouest, le trafic gagne 3,7%. Mais l'offre flambe de 13,9%, d'où un coefficient de remplissage particulièrement bas : 20,4%.

Face à une activité en croissance, les pays de l’UEMOA entendent revoir la réglementation pour tirer profit de la manne que génère cette activité.

Réunis depuis lundi à Lomé, les experts de l’aviation civile des 8 Etats membres vont proposer un programme harmonisé de gestion du fret et de l’agent habilité (entreprise désignée par l’Etat pour s’occuper de la gestion du fret). 

Gnama Latta, le directeur de l’aviation civile togolaise, recommande une mutualisation des compagnies aériennes dans ce secteur.

La modernisation de l’aéroport de Lomé va permettre de passer de 14.000 à 50.000 tonnes annuels. Les autorités vont profiter de ces nouvelles capacités pour faire de la plateforme togolaise un Hub fret d’éclatement ou de point à point.

La compagnie Ethiopian Airlines est la première à avoir installé un Hub à Lomé en dehors de sa base d’Addis Abeba.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.