Fritures sur la ligne

24/03/2011
Fritures sur la ligne

Moov, le 2e opérateur de téléphonie mobile au Togo, est confronté depuis quelques jours à une véritable fronde de ses revendeurs de cartes SIM et de recharges.
Raison de la grogne, Moov a décidé de se passer des services directs des 700 distributeurs en confiant les contrats
à trois sociétés étrangères originaires d’Afrique de l’Ouest.
Il est devenu difficile de trouver les fameuses recharges de 2000, 5000 ou 10.000 Fcfa au Togo car l’opérateur a cessé d’approvisionner les commerçants.
«Après un sit-in devant la direction de Moov la semaine dernière, le Directeur général ; M. Ouattara nous a signifier que le processus était irréversible et qu’au lieu de chercher à faire revenir la société sur sa décision, nous aurions mieux fait d’aller trouver un autre travail »,, explique Tony Messan (photo), qui dirige le Collectif des revendeurs.
M. Messan s’étonne de l’attitude de la société de téléphonie dont la décision, selon lui, risque de mettre sur le carreau des milliers de jeunes togolais. Il entend saisir la justice et en appelle aux autorités pour convaincre Moov de changer d’avis.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !