Gaz liquéfié : Gasol s’allie aux Azerbaidjanais

20/12/2012
Gaz liquéfié : Gasol s’allie aux Azerbaidjanais

La société britannique Gasol, qui prévoit d’importer du gaz liquéfié au Bénin pour le revendre à des pays de la région comme le Togo et le Ghana, vient de s’allier avec la compagnie publique d’Azerbaïdjan Socar. Elle lui fournira du LNG et l’assistera pour les équipements de stockage flottants et pour la construction d’une unité de regazéification au port de Cotonou.

« Cette accord est très important pour nous permettre de livrer du gaz liquéfié au Bénin, au Togo et au Ghana car il s’agit de pays qui font face à des problèmes d’approvisionnement pour alimenter leurs centrales », a indiqué jeudi à Republicoftogo.com Alan Buxton, le directeur général de Gasol.

M. Buxton n’a pas tort. L’arrêt du gazoduc d’Afrique de l’Ouest (WAPCO) pénalise les pays de la région et la reprise des fournitures, une fois les réparations achevées après un accident survenu récemment, ne changera rien car la demande est bien supérieure à l’offre. D’ailleurs les spécialistes ne donnent pas cher de ce méga projet.

A Lomé, la centrale opérée par l’Américain ContourGlobal est obligée de faire tournerr ses turbines au fioul – beaucoup plus cher – alors que la technologie permet de fonctionner à 100% au gaz naturel.

Le projet développé par Gasol est alléchant, mais il ne sera pas opérationnel avant 2017.

En photo : conteneur de stockage de gaz liquéfié 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Découvrez l’Afrique de l’Ouest en pirogue

Culture

Une exposition intitulée ‘Blue pirogue’ aura lieu du 30 juin au 30 septembre à l’hôtel Onomo de Lomé. Un voyage initiatique en Afrique de l'Ouest.

Une plateforme commune pour les peuples africains

Union Africaine

Après le vote des députés, le gouvernement a désormais les mains libres pour ratifier l’acte constitutif de l’Union africaine (UA) relatif au Parlement panafricain.

Le Togo, pays inhospitalier pour les trafiquants de drogue

Faits divers

10 tonnes de cannabis, de cocaïne et de méthamphétamine ont été détruits dimanche à Lomé par la police.

Le soutien au Togo ne s’érode pas

Coopération

Le phénomène dure depuis des décennies. Le Togo perd une partie de sa côte rongée par l’érosion.