Gaz liquéfié : Gasol s’allie aux Azerbaidjanais

20/12/2012
Gaz liquéfié : Gasol s’allie aux Azerbaidjanais

La société britannique Gasol, qui prévoit d’importer du gaz liquéfié au Bénin pour le revendre à des pays de la région comme le Togo et le Ghana, vient de s’allier avec la compagnie publique d’Azerbaïdjan Socar. Elle lui fournira du LNG et l’assistera pour les équipements de stockage flottants et pour la construction d’une unité de regazéification au port de Cotonou.

« Cette accord est très important pour nous permettre de livrer du gaz liquéfié au Bénin, au Togo et au Ghana car il s’agit de pays qui font face à des problèmes d’approvisionnement pour alimenter leurs centrales », a indiqué jeudi à Republicoftogo.com Alan Buxton, le directeur général de Gasol.

M. Buxton n’a pas tort. L’arrêt du gazoduc d’Afrique de l’Ouest (WAPCO) pénalise les pays de la région et la reprise des fournitures, une fois les réparations achevées après un accident survenu récemment, ne changera rien car la demande est bien supérieure à l’offre. D’ailleurs les spécialistes ne donnent pas cher de ce méga projet.

A Lomé, la centrale opérée par l’Américain ContourGlobal est obligée de faire tournerr ses turbines au fioul – beaucoup plus cher – alors que la technologie permet de fonctionner à 100% au gaz naturel.

Le projet développé par Gasol est alléchant, mais il ne sera pas opérationnel avant 2017.

En photo : conteneur de stockage de gaz liquéfié 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.