Ghana, Togo et Bénin vont co-gérer la GCAA

18/12/2014
Ghana, Togo et Bénin vont co-gérer la GCAA

Lomé sera enfin rétribué pour l'utilisation de son espace aérien

L’espace aérien du Togo et du Bénin continuera d’être géré par l’Autorité de l’aviation civile ghanéenne (GCAA).

Lomé et Cotonou ne récupèreront pas la souveraineté du ciel mais, et ça c’est nouveau, ils seront désormais associés à la gestion du GCAA et aux revenus générés qui, jusqu’à maintenant, allaient dans les poches du Ghana.

Le business est juteux.

Chaque avion qui emprunte l’espace aérien contrôlé par le FIR (Accra Flight Information Region), c’est à dire une large zone de l’océan atlantique qui borde le Ghana, le Togo et le Bénin, acquitte un droit de survol qui va de 200 à 600 dollars en fonction de la taille de l’appareil.

Pour les premiers six mois de 2014, Accra aurait ainsi empoché près de 5 millions de dollars.

Au terme de l’accord tripartite, des équipes togolaises et béninoises rejoindront le team de la GCAA et les revenus seront équitablement partagés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).