Ghana, Togo et Bénin vont co-gérer la GCAA

18/12/2014
Ghana, Togo et Bénin vont co-gérer la GCAA

Lomé sera enfin rétribué pour l'utilisation de son espace aérien

L’espace aérien du Togo et du Bénin continuera d’être géré par l’Autorité de l’aviation civile ghanéenne (GCAA).

Lomé et Cotonou ne récupèreront pas la souveraineté du ciel mais, et ça c’est nouveau, ils seront désormais associés à la gestion du GCAA et aux revenus générés qui, jusqu’à maintenant, allaient dans les poches du Ghana.

Le business est juteux.

Chaque avion qui emprunte l’espace aérien contrôlé par le FIR (Accra Flight Information Region), c’est à dire une large zone de l’océan atlantique qui borde le Ghana, le Togo et le Bénin, acquitte un droit de survol qui va de 200 à 600 dollars en fonction de la taille de l’appareil.

Pour les premiers six mois de 2014, Accra aurait ainsi empoché près de 5 millions de dollars.

Au terme de l’accord tripartite, des équipes togolaises et béninoises rejoindront le team de la GCAA et les revenus seront équitablement partagés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.