Hausse des carburants

03/06/2011
Hausse des carburants

Le Togo a procédé vendredi à une légère augmentation des prix des produits pétroliers. A compter du 4 juin, le litre de super sans plomb coûtera 567 Fcfa.
"Nous aurions dû faire ces ajustements depuis février 2011 mais nous avons poursuivi notre politique de subventions tout en restant très attentif à l'évolution des cours mondiaux. Or aujourd’hui ont atteint un niveau tel que le budget de l'Etat ne peut plus supporter une subvention supplémentaire", a déclaré le ministre du Commerce Ahoumey-Zunu Sélécodji (photo).    
Les autorités ont décidé de toute une série mesures d’accompagnement comme l’octroi d’une prime de 5000 francs à tous les agents de la fonction publique et du secteur privé relevant des catégories B, C, D. Une autre prime trimestrielle de 5000 francs sera accordée aux étudiants ; enfin il est prévu une exonération de la taxe sur le transport routier, y compris pour les conducteurs de taxis-moto.
"Ces mesures visent à amortir le choc et à pour aider les couches les plus vulnérables à surmonter les difficultés", a M. Ahoumey-Zunu.
Les nouveaux prix à la pompe
Super sans plomb : 567 Fcfa/l
Pétrole lampant :  467 Fcfa
Mélange deux temps :  639Fcfa
Gaz oil ; 599 Fcfa
Gaz butane :  3675 Fcfa le bombonne de 12 kg.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.