Haut débit : tout le monde s’y met

22/12/2009
Haut débit : tout le monde s’y met

Le Ghana va fournir au Burkina Faso un accès à la fibre optique pour les connexions internet haut débit. La ligne ira de Bolgatanga au Ghana jusqu’à Sankansa au Burkina et coutera le bagatelle de 3 millions de dollars.
Le point d’échange à Sankansa a été choisi car il est stratégique dans la mesuee ou il permettra également de fournir le Togo.
« Si nous sommes en mesure d’installer la fibre à Sankansa les trois pays bénéficieront alors d’une énorme capacité de débit pour leurs liaisons téléphoniques et internet », explique Edwin Alfred Provencal, directeur général de la National Communications Backbone Company (NCBC).
Le Togo sera raccordé au câble sous-marin Afrique du Sud/Grande Bretagne en 2011 donnant ainsi accès à des liaisons haut débit de qualité.

D’une longueur de 14 000 kilomètres, le réseau va constituer la première connexion optique globale doté d'une capacité de conception minimale de 3,84 Tbit/s, offrant donc une connectivité plus rapide pour des services IP innovants tels que des applications vidéo pour l'éducation et la santé et répondre aux besoins de capacité supplémentaire tout au long de son parcours.
De capacité accrue, la liaison offrira également un accès haut débit moins cher.
Le nouveau système de câble sous-marin a pour pays membres, outre le Togo, la Namibie, la République démocratique du Congo et la République du Congo.
Le consortium qui en est le maître d’œuvre est constitué par onze membres, Angola Telecom, Broadband Infraco, Cable & Wireless, MTN, Portugal Telecom, Sotelco, Tata Communications, Telecom Namibia, Telkom SA, Togo Telecom et Vodacom.
Les atterrages sont prévus en Namibie, Angola, République démocratique du Congo, République du Congo, Cameroun, Nigéria, Togo, Ghana, Côte d'Ivoire, Cap Vert, Iles Canaries et Portugal.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.