Heidelberg vise des marchés à forte croissance

09/03/2013
 Heidelberg vise des marchés à forte croissance

Le Groupe allemand Heidelberg Cement a annoncé samedi la construction d’une unité de broyage au Burkina Faso pour un investissement de 50 millions de dollars. La capacité estimée est de 0.65Mt/an.

« Le développement de ce nouveau site fait partie de notre stratégie d’expansion de nos capacités de clinker et de ciment à destination des marchés africains en pleine expansion », a indiqué Bernd Scheifele (photo), le président de la société.

Heidelberg Cement mise également sur le Togo. Il construit deux usines dans le pays. La première, située à Tabligbo,  produira 1,5 million de tonnes de clinker par an et la seconde, implantée à Dapong, 200.000 tonnes de ciment annuellement. L’investissement est conséquent, plus de 300 millions de dollars.

Pour M. Scheifele, le choix du Togo répond de la même façon à une stratégie de recentrage vers des marchés à forte croissance. La société cible les clients togolais, mais également les pays de la région où la demande en ciment explose. 

Heidelberg assure que les deux usines permettront de créer 1.300 emplois.

Le projet est en partie financé par la SFI (Société financière internationale-Groupe de la Banque mondiale).

La mise en service des deux nouvelles usines est prévue en 2015.

Heidelberg est active dans plusieurs pays d’Afrique : RDC, Gabon, Bénin, Tanzanie, Burkina Faso, notamment.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.