Heidelberg vise des marchés à forte croissance

09/03/2013
 Heidelberg vise des marchés à forte croissance

Le Groupe allemand Heidelberg Cement a annoncé samedi la construction d’une unité de broyage au Burkina Faso pour un investissement de 50 millions de dollars. La capacité estimée est de 0.65Mt/an.

« Le développement de ce nouveau site fait partie de notre stratégie d’expansion de nos capacités de clinker et de ciment à destination des marchés africains en pleine expansion », a indiqué Bernd Scheifele (photo), le président de la société.

Heidelberg Cement mise également sur le Togo. Il construit deux usines dans le pays. La première, située à Tabligbo,  produira 1,5 million de tonnes de clinker par an et la seconde, implantée à Dapong, 200.000 tonnes de ciment annuellement. L’investissement est conséquent, plus de 300 millions de dollars.

Pour M. Scheifele, le choix du Togo répond de la même façon à une stratégie de recentrage vers des marchés à forte croissance. La société cible les clients togolais, mais également les pays de la région où la demande en ciment explose. 

Heidelberg assure que les deux usines permettront de créer 1.300 emplois.

Le projet est en partie financé par la SFI (Société financière internationale-Groupe de la Banque mondiale).

La mise en service des deux nouvelles usines est prévue en 2015.

Heidelberg est active dans plusieurs pays d’Afrique : RDC, Gabon, Bénin, Tanzanie, Burkina Faso, notamment.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.