Kaberuka : « Le pays se met en marche »

29/02/2008
Kaberuka : « Le pays se met en marche »

Le président de la Banque africaine de développement (BAD) Donald Kaberuka a salué vendredi à Lomé les "efforts" déployés ces dernières années par le Togo, notamment sur le plan politique en vue du redressement de l'économie. "Je tiens à saluer sincèrement les efforts fournis par les autorités sur le plan politique (...) Nous sommes à Lomé pour les écouter, afin de voir dans quelle mesure la BAD peut accompagner le Togo", a déclaré M.Kaberuka sur les médias d'Etat.

"Après plusieurs années de crise économique, nous constatons que le pays se met en marche", a-t-il indiqué.La croissance annuelle n'a pas atteint 2% depuis 2005, selon les principaux indicateurs macro-économiques publiés en avril par l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Arrivé à Lomé vendredi matin, M.Kaberuka a eu des entretiens avec le président Faure Gnassingbé et doit avoir des discussions avec des responsables de certaines sociétés d'Etat dont celle chargée de gérer le phosphate, principal produit d'exportation aujourd'hui sinistré.

Les efforts déployés ces dernières années par les autorités notamment dans le domaine du respect des droits de l'homme et la tenue en octobre 2007 d élections législatives "libres" et "transparentes" ont conduit l'Union européenne (UE) et plusieurs partenaires financiers à renouer avec Lomé.

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.