Kolela Boutora-Takpa : « Enfin du concret ! »

31/05/2010
Kolela Boutora-Takpa : « Enfin du concret ! »

L’édition 2010 du Sommet Afrique-France de Nice accueille 80 entrepreneurs français et 150 entrepreneurs africains, venant de toutes les régions du continent pour évoquer le climat des affaires sur le continent. Une première pour ce type d’événement jusque là axé sur les questions diplomatiques.
Depuis lundi matin, ministres, représentants du monde des affaires et responsables d’organisations régionales planchent sur différents thèmes.
L’un des plus intéressants est sans doute celui consacré aux dispositifs juridiques susceptibles de favoriser les affaires en Afrique ; une réunion présidée par Anne-Marie Idrac, la secrétaire d’Etat française chargée du Commerce extérieur.
Pour Kolela Boutora-Takpa (photo), le secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du Droit des affaires (OHADA), la table ronde est enfin l’occasion de parler de choses concrètes.
« Les grands concepts comme la paix et la sécurité, c’est bien, mais l’Afrique a besoin de développer son économie, de renforcer l’intégration. Ce sont des thèmes concrets et pratiques que nous pouvons évoquer pour la première fois pendant ce Sommet Afrique-France », explique M. Boutora-Takpa qui doit s’exprimer lundi après-midi lors de la réunion.
L’OHADA, actuellement dirigée par le président du Togo, par Faure Gnassingbé, regroupe 16 Etats membres et bientôt 17 avec l’arrivée prochaine de la République démocratique du Congo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.