L'AFD assure et rassure

21/10/2009
L'AFD assure et rassure

La Chambre de commerce et d'industrie du Togo (CCIT) a organisé mercredi une journée d'information destinée aux entreprises. Objectif :  présenter les produits proposés par l'Agence française de Développement (AFD) au Togo et en Afrique. Le directeur de l'AFD à Lomé, Yves Picard (photo), a notamment mis en avant les avantages offerts par l'ARIZ, une assurance qui couvre à 50% les risques politiques, commerciaux ainsi que les catastrophes naturelles.

Le principe consiste à établir des partenariats avec des banques agréées par l'AFD dans les pays d'intervention de l'Agence qui accordent à leur tour des crédits aux entreprises du secteur privé. L'AFD perçoit une commission de 1,60% sur l'encours de la garantie.

« Nous avons commencé le processus d'agrément des banques togolaise à ARIZ. Il y a deux établissements qui sont déjà agréées par notre organisme », a expliqué Yves Picard.

Outre ARIZ, l'AFD intervient dans la promotion des entreprises et dans le développement à travers d'autres projets consacré aux ONG, aux associations et aux PME/PMI.

Le président de la chambre de commerce et d'industrie, Jonathan Fiawoo, a estimé que ces assurances étaient de nature à aider les entreprises privées à se développer au Togo et dans la sous-région.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.