L’OACI passe l’aéroport de Lomé à la loupe

24/09/2012
L’OACI passe l’aéroport de Lomé à la loupe

Le processus de certification de l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma de Lomé (AIGE) a débuté lundi avec la visite d’une équipe d’experts-auditeurs de l’organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

La plateforme aéroportuaire doit se soumettre à l’exercice régulièrement afin de vérifier si les normes exigées par l’OACI sont respectées. Il s’agit notamment de la conformité du taxiway, de la piste et du tarmac. 

« Un aérodrome certifié avec tous les agréments, permet de donner davantage de confiance aux opérateurs aériens », a indiqué Gnama Latta, le directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC-Togo)

Il a indiqué que cette «certification contribuera à l’amélioration de la sécurité aérienne, à la mise en conformité de l’aéroport de Lomé aux exigences internationales et aux normes de l’OACI).

Ce contrôle intervient alors que les autorités ont lancé les travaux d’extension et de modernisation de l’aéroport avec la construction d’un nouveau terminal équipé de passerelles télescopiques, l’agrandissement du parking avions, de la zone de fret et la construction d’une second taxiway.

L’aéroport de Lomé accueille près de 600.000 passagers par an et le trafic est en constante augmentation depuis qu’Asky y a installé sa base il y a près de deux ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.