L’OMC invite le Togo à davantage de libéralisme

04/07/2012
L’OMC invite le Togo à davantage de libéralisme

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a achevé mercredi à Genève l’Examen groupé de la politique commerciale du Togo, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée Bissau (MEPC). Lors des travaux, le représentant de l’OMC a félicité le ministre togolais du Commerce togolais, Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, pour sa participation active.

L’OMC s’est félicitée du retour à la démocratie au Togo et en Côte d’Ivoire qui a permis de concentrer toute l’énergie sur le développement économique et sur la politique commerciale et sa contribution à la croissance. 

Les membres de l’organisation ont salué l'adhésion du Togo au système commercial multilatéral. Mais ils ont également recommandé d’améliorer les choses, notamment en simplifiant les systèmes fiscaux et en démantelant les barrières douanières au sein de l’Espace UEMOA.

Les représentants de l’OMC souhaitent également obtenir des précisions sur la Zone franche et sur son impact sur l’économie. Ils ont aussi recommandé au Togo d’ouvrir au privé les secteurs de l’électricité, de l’eau, de la gestion du port et de l’aéroport afin de les rendre plus efficaces.

Enfin, il a été demandé au Togo de poursuivre les réformes pour libéraliser le commerce et améliorer ainsi le climat des affaires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.