L’autosuffisance passe par la pêche lagunaire

16/01/2015
L’autosuffisance passe par la pêche lagunaire

Un pêcheur togolais en zone lagunaire

La pêche togolaise, tant artisanale qu’au chalut, se limite au littoral togolais (long de 50 km) avec quelques incursions au large de Grand-Popo au Bénin. La pêche sur le plateau togolais est essentiellement nationale. Mais le poisson se fait de plus en plus rare.

En revanche, la pêche lagunaire (64km2) et fluviale se développe.

Sur les différents plans d’eau sont implantés de nombreux campements où les pêcheurs pratiquent une activité artisanale. A leurs côtés des commerçantes et des transformatrices de poissons. Au total, près de 20.000 personnes vivent de ces activités avec une production estimée à 22.000 tonnes/an.

La pêche nationale couvre environ 35% des besoins ; c’est largement insuffisant. 

C’est la raison pour laquelle le ministère de l’Agriculture a décidé de promouvoir les pêcheries en zone lagunaire. Un programme est financé par la Banque mondiale. Il concerne les préfectures du Golfe, de Zio, des Lacs et de Vo, soit 37 villages ciblés.

Selon le ministre, Ouro-Koura Agadazi, cette initiative pourrait permettre au Togo d’être autosuffisant d’ici 3 ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.