L'avenir du Togo passe par son agriculture

12/02/2009
L'avenir du Togo passe par son agriculture

Le palais des Congrès de Kara (nord du Togo) accueille depuis jeudi le Forum national de l'agriculture sur le thème : « Les paysans au centre de la relance agricole et économique du Togo ».

Les travaux ont été ouverts par le ministre de l'Agriculture, Kossi Ewovor. . "L'agriculture constitue le secteur moteur de l'économie togolaise et nous nous devons de lui donner un nouveau souffle pour être à l'abri de la crise alimentaire", a expliqué le ministre devant une assistance composée de producteurs, de préfets et de responsables de divers services techniques."Depuis trois mois, le chef de l'Etat ne cesse de nous prodiguer d'utiles conseils pour que ce cadre d'échanges et de concertation entre acteurs du monde agricole soit un succès », a encore indiqué M. Ewovor.

Plusieurs conférences et débats sont inscrits à l'ordre du jour du Forum de Kara qui s'achèvera samedi par des discussions entre les agriculteurs et le président Faure Gnassingbé.

Le chef de l'Etat décernera des prix et des décorations à une dizaine d'agriculteurs récompensés pour leur performances dans la production.

L'agriculture occupe près de 70% de la population active au Togo et constitue environ 40% du PIB.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.