L'énergie d'innover

05/06/2009
L'énergie d'innover

Le président du Bénin, Thomas Boni Yayi, a quitté Niamtougou jeudi en fin de journée au terme d'une visite de quelques heures au Togo.

M. Yayi a participé à Kara à une réunion avec son homologue Faure Gnassingbé axée sur les questions énergétiques. Les deux responsables ont promis d'Œuvrer pour le démarrage rapide des travaux de construction du barrage hydroélectrique d'Adjarala qui devra, à terme, augmenter substantiellement la capacité énergétique du Togo et du Bénin. Ils ont également exprimé le souhait que le gazoduc de l'Afrique de l'ouest soit opérationnel le plus vite possible. Ils se sont enfin engagés à concrétiser le projet d'interconnexion entre le Nigeria, le Bénin, le Togo et le Ghana.

MM. Boni Yayi et Faure Gnassingbé ont inauguré à Kara le centre de transformation de la compagnie électrique du Bénin (CEB) qui permettra de fournir, en quantité suffisante, de l'énergie aux régions nord du Togo et du Bénin. Ces nouveaux équipements, d'une valeur de 15 milliards de Fcfa, sont financés par la CEB, la Banque mondiale et le Fagace

Le Premier ministre, Gilbert Houngbo et la directrice de Cabinet du chef de l'Etat, Victoire Dogbé Toméga, étaient présents aux entretiens de Kara ainsi que plusieurs ministres dont ceux de l'Administration territoriale et de la Santé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.