L'euro joue des mauvais tours au CFA

21/03/2008
L'euro joue des mauvais tours au CFA

La cherté de l'euro rend le franc CFA de moins en moins compétitif à l'international et les entreprises togolaises exportatrices s'inquiètent.

La monnaie européenne a franchi le seuil des 1,50 dollar fin février, avant d'atteindre un sommet à 1,59 dollar le 17 mars. Il s'est depuis replié vers les 1,54 dollar. Investir en zone CFA revient à le faire en zone euro, explique un économiste à Lomé, puisque les deux monnaies sont liées. Certes, la main d'Œuvre et les services sont moins chers qu'en France, qu'en Allemagne ou qu'en Italie, mais tout de même.

Et de fait, certaines entreprises installées au Togo, notamment en zone franche, et dont le marché à l'exportation est en zone dollar commencent sérieusement à réfléchir à une délocalisation en Asie ou en Amérique latine.

Rester compétitif devient de plus en plus compliqué

Nombreux sont les opérateurs économiques locaux qui souhaitent que la valeur du CFA soit calculée à partir d'un panier de devises (yen, franc suisse, dollar, livre) pour rendre cette monnaie plus compétitive.

Une décision que seule la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest peut prendre.

Seule consolation, la hausse de l'euro permet au Togo d'importer le pétrole et d'autres biens de consommation meilleur marché.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.