L'euro joue des mauvais tours au CFA

21/03/2008
L'euro joue des mauvais tours au CFA

La cherté de l'euro rend le franc CFA de moins en moins compétitif à l'international et les entreprises togolaises exportatrices s'inquiètent.

La monnaie européenne a franchi le seuil des 1,50 dollar fin février, avant d'atteindre un sommet à 1,59 dollar le 17 mars. Il s'est depuis replié vers les 1,54 dollar. Investir en zone CFA revient à le faire en zone euro, explique un économiste à Lomé, puisque les deux monnaies sont liées. Certes, la main d'Œuvre et les services sont moins chers qu'en France, qu'en Allemagne ou qu'en Italie, mais tout de même.

Et de fait, certaines entreprises installées au Togo, notamment en zone franche, et dont le marché à l'exportation est en zone dollar commencent sérieusement à réfléchir à une délocalisation en Asie ou en Amérique latine.

Rester compétitif devient de plus en plus compliqué

Nombreux sont les opérateurs économiques locaux qui souhaitent que la valeur du CFA soit calculée à partir d'un panier de devises (yen, franc suisse, dollar, livre) pour rendre cette monnaie plus compétitive.

Une décision que seule la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest peut prendre.

Seule consolation, la hausse de l'euro permet au Togo d'importer le pétrole et d'autres biens de consommation meilleur marché.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.