L'exemple ougandais

09/11/2011
L'exemple ougandais

Au troisième jour de sa visite d’Etat en Ouganda, Faure Gnassingbé s’est rendu dans la matinée au complexe agro-industriel appartenant au Groupe Sameer, situé en dehors de Kampala, qui produit du lait, du beurre, du fromage et des jus de fruit sous la marque « Fresh Dairy ». Il était accompagné par le ministre ougandais de l’Agriculture, Bright Rwamirama et par le directeur général de Sameer, Anoop Sharma (photo).

Côté togolais, on notait la présence de Victoire Dogbé-Tomégah, la ministre du Développement à la Base, du ministre de l’Agriculture Kossi Messan Ewovor, de son collègue du Tourisme Kpabré Silly, de Dédé Ahoéfa Ekoué, la ministre de la Planification et de Kolani Gourdigou, en charge du Développement rural.

Le Groupe Sameer, implanté en Ouganda et au Kenya, est présent dans secteur agricole, mais également dans celui de la finance, du transport, de la construction, des télécommunications, de l’énergie et de la banque (Equatorial Commercial Bank).

La délégation togolaise s’est ensuite rendue dans la zone industrielle de Jinja et au barrage de Bujagali.

Cette visite est principalement axée sur les questions économiques, agricoles, de planification et de bonne gouvernance. Le Togo souhaite également s’inspirer de l’expérience ougandaise pour relancer son industrie touristique.

M. Gnassingbé est arrivé lundi à Entebbe et devrait achever son séjour jeudi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.