L’inde sous toutes ses couleurs

02/03/2013
L’inde sous toutes ses couleurs

Intexpo, le 1er Salon international du textile indien a ouvert ses portes vendredi. Pendant deux jours, 21 exposants indiens présentent leurs collections. Lomé n’a pas été choisie au hasard par les organisateurs, l'Agence de Promotion du Textile Indien (SRTEPC) et le Groupe Calafi. 

En effet, la capitale togolaise est un carrefour commercial très important pour le Wax hollandais, mais aussi, et de plus en plus, pour les tissus importés de Chine.

Les Indiens n’entendent pas rester au bord de la route. Avec des produits de grande qualité, une remarquable expertise et des prix compétitifs, ils espèrent bien faire la nique à la concurrence Made in China.

Au total, 36 industriels indiens ont fait le déplacement à Lomé.

« Ce salon est pour l’Inde un moyen de développer ses relations avec le Togo dans le secteur textile, mais également d’identifier d’autres marchés pour faire fructifier les échanges », explique Ajaneesh Kumar (photo), le représentant de l’ambassadeur indien au Togo.

Jonathan Fiawoo, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) ne demande pas mieux. Il a d’ailleurs incité les opérateurs indiens à investir dans le commerce, l’industrie et les services.

«Nous vous invitons à venir investir au Togo d’où vous pouvez couvrir l’ensemble de la sous-région », a indiqué pour sa part Johnson Kueku-Banka, le directeur de la Foire internationale de Lomé.

Le Togo a commencé à développer la coopération avec New Delhi il y a deux ans. L’Exim Bank a accordé en novembre 2011 un prêt de 15 millions de dollars pour un projet d’électrification rurale et un autre de 14 millions pour améliorer la production de riz, de maïs et de sorgho. 

La Chambre de commerce et d'industrie du Togo (CCIT) et la Confédération des industries indiennes (CII) ont signé en avril 2011 un accord de coopération.

A la différence de la Chine, l’expansion indienne est assurée par les entreprises privées; l’Etat consent, certes, des financements aux Etats via l’Exim Bank, mais l’essentiel repose sur des entrepreneurs indépendants, au demeurant particulièrement dynamiques.

Le commerce entre l’Inde et l’Afrique devrait atteindre le chiffre record de 90 milliards de dollars en 2015; il est actuellement de 60 milliards. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.