L’utilité des PPP n’est plus à démontrer

28/09/2016
L’utilité des PPP n’est plus à démontrer

La centrale thermique de Lomé

Le Comité consultatif de l’Unité Régionale de développement des projets en Partenariat public-privé (URDPPP) tient sa seconde réunion de l’année à Lomé.

Cet instrument créé par la BOAD a une double vocation : d’une part mettre en place les moyens et instruments devant concourir à la promotion et au  développement des PPP au sein de l’UEMOA, d’autre part , permettre une  meilleure prise en compte de l’intérêt public en donnant aux personnes publiques les moyens de se prémunir contre tout risque de déséquilibre par rapport au secteur privé et en étant assurées d’avoir fait la meilleure option contractuelle.

L’URDPPP est compétente pour les deux familles de contrats en partenariat public-privé : les concessions et les PPP à paiement public.

Le Togo s’est engagé sur la voie des PPP pour pallier à la réduction de l’aide publique et pour limiter son endettement.

Le plus bel exemple de réussite public-privé est la centrale thermique de Lomé confiée à un groupe américain. Sa construction a permis de mettre fin aux délestages et d’assurer une distribution régulière de l’énergie.

Autre illustration de ce qui est fait par le Togo, la concession accordé à une société privée pour la rénovation et l’exploitation de l’hôtel 2 février-Radisson Blu de Lomé, une tout de 35 étages située en centre ville.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.