La BIDC souhaite coopérer avec les entreprises françaises

06/11/2009
La BIDC souhaite coopérer avec les entreprises françaises

La Banque d'Investissement et de Développement de la Cédéao (BIDC) entend renforcer sa coopération avec les entreprises françaises dans le domaine des infrastructures, des transports, des télécommunications et del'énergie en faveur des Etats membres. C'est ce qu'a indiqué jeudi Christian Adovelandé, le président de la BIDC en recevant une délégation d'hommes d'affaires conduite par Jean-Yves Paré, conseiller économique et commercial de l'ambassade de France au Togo.

"Les entreprises françaises disposent du savoir-faire et de la compétence nécessaires en matière de business en Afrique", a expliqué M. Paré.L'objectif de l'institution financière, dont le siège est à Lomé, est de contribuer à l'essor économique de l'Afrique de l'Ouest à travers le financement des projets et de programmes de la Cédéao et du Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique).

La BIDC souhaite devenir la première banque régionale de financement de l'investissement et de développement dans la zone Uemoa, une puissante institution financière de promotion et de financement du secteur privé et un instrument de lutte contre la pauvreté.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.