La BOAD déploie toute son énergie

30/01/2008
La BOAD déploie toute son énergie

La Banque ouest-africaine pour le développement (BOAD) a accordé mardi un prêt de 10 milliards de FCFA à la Compagnie d'énergie électrique du Togo (CEET), pour le renforcement et l'extension du réseau. A Lomé, il s'agit de booster le réseau de distribution de l'électricité, d'entreprendre son extension et d'en finir avec les raccordements anarchiques appelés dans les quartiers périphériques de la capitale les « toiles d'araignée ».

Ce prêt devrait également permettre le le raccordement de plus de 40.000 clients à Lomé, corriger les chutes de tension signalées aujourd'hui dans plusieurs quartiers.Dans les villes de Sokodé et Kara il est prévu de renforcer les postes haute tension et moyenne tension.

La ville de Dapaong devrait, pour sa part, être dotée d'une centrale de secours de 1 mégawatt pour sécuriser l'alimentation électrique de cette ville septentrionale du pays.

Le Togo a vécu, comme ses voisins de la sous région, la grave crise de délestage qui a affecté le cours normal des activités commerciales et plongé les foyers dans l'obscurité.

« Les réseaux qui existe dans la plupart de nos pays et pas seulement au Togo, datent des indépendances et ne répondent plus aux normes techniques, de sécurité et de fiabilité. Malgré le déficit de production, nous voyons que la CEET fait des efforts pour satisfaire ses clients. La BOAD est déterminée à aider les pays de la région à mettre fin à la crise énergétique », souligne Issa Coulibaly, le président par intérim de la BOAD.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !