La CCIT veut créer de la richesse

15/09/2012
La CCIT veut créer de la richesse

Réélu il y a quelques jours à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) l’industriel Jonathan Fiawoo (photo) veut profiter d’un contexte économique favorable pour promouvoir le Togo à l’international et permettre à ses membres d’en récoler les fruits.

Republicoftogo.com : Au terme de votre premier mandat, quel est le bilan de la CCIT ?

Jonathan Fiawoo : Notre mission a été souvent compliquée ; les raisons pour se décourager étaient nombreuses, mais on a tenu bon. Les résultats sont là : une Chambre plus dynamique, plus présente au plan national, régional et international, des membres et personnels mieux formés et le Centre de formalités des entreprises (CFE) et la CATO (Chambre d’arbitrage) enfin opérationnels.

Republicoftogo.com : Quels sont les challenges à relever désormais ?

Jonathan Fiawoo : Les chantiers sont nombreux. Il y a d’une part l’accompagnement des entreprises à l’international et les missions de service public, c’est à dire la défense des intérêts du secteur privé vis vis des pouvoirs publics ; nous devons avoir un meilleur positionnement. 

Il y a enfin toutes les actions relatives à la formation.

S’agissant de nos rapports avec l’Etat, nous comptons sur le soutien du gouvernement pour conduire les actions prioritaires qui sont, l’amélioration du climat des affaires, le renforcement des capacités humaines dans la mise en œuvre des accords commerciaux internationaux, l’avènement du guichet unique pour le commerce extérieur, la facilitation des échanges, la construction et l’entretien des infrastructures de stockage et de commercialisation des produits de base et de transport, l’intégration régionale.

Republicoftogo.com : Le Togo offre-t-il de véritables opportunités aux investisseurs ?

Jonathan Fiawoo : Le pays, incontestablement, a de réelles perspectives de développement et des potentialités à exploiter. 

L’agriculture, les télécommunications, le tourisme, les mines, la promotion immobilière, les infrastructures, sont, par exemple, des secteurs de croissance.

La Chambre de commerce va jouer un rôle dans l’exploitation de ces potentialités pour permettre au Togo de relever les défis du développement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.