La Chine a-t-elle des ambitions dans le transport aérien africain ?

16/09/2018
La Chine a-t-elle des ambitions dans le transport aérien africain ?

Des investisseurs chinois étudient certains dossiers dans l'aérien en Afrique

Ethiopian Airlines, actionnaire de référence et opérateur d’Asky, a indiqué ne pas être en mesure de commenter des informations parues dans la presse faisant état d’une possible arrivée du Fonds de développement sino-africain (CADFund) au capital de la compagnie régionale basée au Togo.

A ce stade et d'après ce que nous savons, il n’y a aucun élément qui permette d’évoquer une alliance de cette nature, a indiqué dimanche une source autorisée à Addis Abeba.

Ethiopian Airlines développe depuis quelques années des partenariats avec des compagnies africaines régionales anticipant l’accord Open Sky souhaité par l’Union africaine. Des discussions sont en cours avec le Tchad, la Guinée Equatoriale, la Guinée et Djibouti, notamment.

Ethiopian Airlines est la plus importante compagnie aérienne africaine en terme de revenus et de profits, selon l’IATA.

Le transporteur, propriété de l’Etat, entend assurer son développement sans recours à des actionnaires extérieurs. Du moins pour le moment.

Lancée il y a 8 ans, Asky relie depuis la capitale togolaise une vingtaine de destinations en Afrique de l’Ouest et du Centre et utilise l’aéroport de Lomé comme un hub régional. Elle est détenue à 40% par Ethiopian Airlines ; le reste du capital est contrôlé par Ecobank, la BIDC (Banque d’investissement et de développement de la Cedeao) et la BOAD (Banque ouest-africaine de développement).

La Chine observe avec intérêt l’expansion du marché aérien africain et envisage l’ouverture de lignes directes.

Le Fonds sino-africain évoqué par les médias est destiné à encourager les entreprises publiques et privées chinoises à investir en Afrique.

Depuis sa création il y a 9 ans, le Fonds a investi plus de 4,6 milliards de dollars dans la prise de décision de 92 projets dans 36 pays africains, permettant aux entreprises chinoises d'investir près de 23 milliards de dollars. 

Les projets se concentrent dans les infrastructures, l’énergie, l'agriculture, la transformation, la fabrication et peut être bientôt le transport aérien.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.