La Fintech tire la croissance

16/11/2017
La Fintech tire la croissance

Une nouvelle génération d’Africains nés à l’ère du numérique

Le guide ‘Taux, devises et matières premières’ (FICC) du service Recherche d’Ecobank a été publié jeudi.

Cette étude propose des informations et une analyse des marchés africains destinées aux investisseurs et aux entreprises.

Les résultats portent à l’optimisme en Afrique avec des tendances qui vont se confirmer dans les 12 prochains mois.

Un rebond économique en Afrique subsaharienne est attendu, dû à une reprise des puissances économiques de la région, le Nigeria et l’Afrique du Sud, et à la croissance continue des pays qui affichent de bons résultats, c’est-à-dire l’Éthiopie, la Côte d’Ivoire et, plus récemment, le Ghana.

La croissance sera stimulée par une hausse de la production pétrolière (notamment au Ghana, dans la République du Congo, au Nigeria et en Angola), renforçant les investissements dans les infrastructures en Afrique de l’Ouest et de l’Est. L’amélioration des conditions météorologiques laisse présager de meilleures récoltes.

Le renforcement de l’activité économique et un regain modéré des prix du pétrole et des minerais contribueront à réduire le déficit des transactions courantes, mais la pression sur les devises de l’Afrique subsaharienne va subsister.

Autre donnée intéressante, c’est celle de l’essor du secteur gazier en Afrique de l’Ouest. Les gouvernements du Golfe de Guinée et d’Afrique de l’Ouest ont multiplié leurs efforts pour s’assurer un approvisionnement en gaz afin de stimuler la production d’électricité dans leur pays et de diversifier les revenus, qui provenaient jusqu’alors essentiellement du pétrole brut.

Le guide souligne également une accélération dans le secteur de la Fintech favorisée par une nouvelle génération d’Africains nés à l’ère du numérique. 

La multiplication de pôles technologiques en Afrique, notamment en Afrique du Sud, au Kenya, au Rwanda, au Nigeria, au Ghana et en Côte d’Ivoire, alimentera la prochaine vague de start-ups africaines et contribuera à développer les liens avec les investisseurs.

L’innovation numérique en Afrique subsaharienne est stimulée par l’explosion de l’utilisation du téléphone mobile, qui permet aux consommateurs africains de passer directement aux nouveaux modèles commerciaux et technologies de pointe.

Les sociétés africaines de la Fintech constituent de plus en plus le moteur de cette innovation, déployant des outils numériques permettant de créer des profils de crédit pour les personnes et entreprises autrefois “non-bancarisées”, de fournir de l’électricité aux foyers ruraux et même d’utiliser l’intelligence artificielle pour diagnostiquer les problèmes de santé à distance.

Ecobank, à l’origine de cette étude, a son siège à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.