La Poste n'a pas peur d'Internet

08/10/2011
La Poste n'a pas peur d'Internet

A l’occasion de la Journée mondiale de la Poste (9 octobre), la société des postes du Togo (STP) a remis vendredi des bourses à 355 élèves qui avaient participé au concours national dénommé « J’écris bien pour obtenir une bourse ».

Lors de la cérémonie, à laquelle participait Cina Lawson, la ministre des Postes & Télécommunication, le directeur général de la SPT,  Taïrou Bagbiégué (photo), a indiqué qu’il entendait par cette initiative « promouvoir l’excellence du système éducatif togolais ». 

Au Togo, comme ailleurs dans le monde, la Poste a élargi la gamme de ses services pour, outre le courrier, proposer des services financiers, l’accès à Internet, des cartes bancaires et même le transport de passagers.

Voici l’intervention du directeur général de la SPT

La remise des prix du concours « j’écris bien pour obtenir une bourse » dans cet auditorium  du centre Synfed de l’université de Lomé, vient nous rappeler les moments de gaieté qui suivaient les proclamations de résultats des examen de passage en fin d’année et qui marquaient aussi le début des vacances.

A l’époque, par matière, les meilleurs élèves étaient publiquement primés, recevaient même du public, des cadeaux de toute nature. Aussi, des aides appelées « demi-bourses » étaient attribuées par l’Etat aux élèves les plus méritants lors des concours d’entrée en classe de sixième.

Par ailleurs, les établissements secondaires se comptaient par région, ce qui obligeait les nouveaux collégiens à se séparer de leurs parents pour avoir accès au savoir. La lettre était à plus de 80% le seul  moyen de communication entre ces adolescents et leurs familles.

Distingués invités, tout rang et titre confondus, nous sommes nombreux ici à avoir vécu ce passé mémorial qui a marqué notre jeunesse.

Mesdames, messieurs,

L’évènement qui nous réunit ici se situe dans le cadre des manifestations de la journée mondiale de la poste, qui se célèbre chaque année le 9 octobre. Cette journée est marqués au niveau international, par une reconnaissance du rôle que joue la poste, immense service public aux dimensions sociales et économiques dans le développement d’un pays et dont le monde entier ne pourrait se priver.

Le thème choisi pour cette année est « la poste, service public mondial d’une valeur inestimable ». Ce thème traduit en effet pour la société des postes du Togo, l’apport précieux des services postaux dans le processus de développement à la base depuis l’époque coloniale.

Introduite depuis 1894 au Togo, la présence postale est à l’origine du développement des centres urbains commerciaux dans la plupart de nos villles ‘Lomé, Agbadafo, Aného, Anfoin, Vogan, Tabligbo, Tsévié, Kpalimé, Notsè, Tohoun, Atakpamé, Blitta, Sotouboua, Sokodé, Bafilo, Kara, Niamtougou, Kétao, Kantè, Mango et Dapaong).

Des marchés se sont installés suivant le plan d’acheminement des dépêches sur l’axe national, et où les populations profitaient du passage du courrier pour échanger ou vendre leurs produits (Gléi, Anié, Pagala, Adjengré, Guérin Kouka, Kabou, Barkoissi, Pont noir, Tandjoaré et Boumbouaka).

La poste, pendant longtemps a permis la communication et le rapprochement des populations, à travers des milliers de correspondances traitées, transportées et distribuées sur toute l’étendue du territoire national et dans le monde entier. Sur le plan financier, elle, en tant que précurseur dans ce domaine, permis à des milliers de togolais de la jeune République (cadres, commis, agents de sécurité, agents de santé, enseignants etc) d’avoir accès aux prestations bancaires qui se résumaient aux payements de salaires, de pensions, aux transferts de fonds, à la gestion des comptes courants postaux, à l’épargne et aux envois de mandats etc…

On ne parlait pas encore de banque commerciale ni d’institutions de micro finances. Tout ceci se faisait manuellement.

Aujourd’hui, contrairement aux prédictions de sa disparition à l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, la poste togolaise voudrait réaffirmer à sa clientèle qu’elle demeurera et rapprochera davantage des populations, des services innovants.

Le lancement de sa carte bancaire le 10 juin dernier (la toute première des entreprises postales de l’espace UEMOA), le transfert d’argent par le mobile, le transport mixte de courrier et de passagers, la gestion de la paye des bénéficiaires de la phase une du projet de développement communautaire (PDC) avec la banque mondiale, des agents lors du recensement dernier, des agents électoraux lors de la dernière présidentielle de 2010 et des législatives de 2007 avec un taux de satisfaction de plus de 90% de ses clients, voilà quelques références très récentes des actions de la poste en tant qu’opérateur social et économique dans notre pays.

Mesdames, messieurs,

C’est pour marquer encore une fois sa citoyenneté, que la poste a organisé en collaboration avec le ministère des enseignements primaires, secondaires et de l’alphabétisation, un concours doté de prix à l’endroit des jeunes élèves dénommé « J’écris bien pour obtenir une bourse ». au-delà de la récompense qui sera attribuée aux meilleures lettres de ce concours, l’un de ses objectifs est d’inciter nos scolaires à renouer avec les techniques de l’écrit, un des moyens de communication les plus usités.

Le concours qui a également permis aux postulants de prouver leur maîtrise de la langue de Molière, s’inscrit parfaitement dans le programme d’éducation de ces jeunes dont le niveau en français, langue officielle de notre pays, a considérablement baissé.

En effet, une nouvelle littérature est apparue depuis la vulgarisation du téléphone portable qui offre le service de messagerie court, le SMS disposant d’un dictionnaire particulièrement élaboré qu’aucun académicien non averti ne saurait trouver facilement de synonyme. Malheureusement le protocole du langage SMS est de plus en plus utilisé lors des examens et concours. Les enseignants nous en diront long.

Honorables invités, mesdames et messieurs,

En s’engageant pour l’octroi de 355 bourses scolaires aux élèves qui se sont distingués dans l’épreuve, et du matériel didactique aux inspections générales de l’éducation, la poste encourage l’excellence et le mérite, marquant l’atteinte des objectif du millénaire, notamment ceux relatif à l’éducation pour tous, et partant à la lutte contre la pauvreté.

Cette contribution de la société togolaise des postes du Togo, à relever le niveau de nos scolaires, illustre la volonté de Mme la ministre des postes et télécommunications qui a soutenu l’initiative pour apporter sa pierre à la formation des cadres de demain.

Je saisis cette occasion pour remercier Madame la ministre des enseignements primaires, secondaires et de l’alphabétisation pour son implication personnelle et féliciter tous ses collaborateurs à différents niveaux hiérarchiques pour le travail qui a été fourni dans la mise en œuvre et la réussite de ce projet.

A tous les récipiendaires de ce concours, je voudrais témoigner mon admiration pour la qualité de vos écrits et à tous les concurrents, mes reconnaissances d’avoir fait de moi, l’un des plus grands destinataires de courriers pour le seul mois de décembre 2010, en m’adressant 43.757 lettres.

Aux âmes bien nées, dit-on, la valeur n’attend point le nombre d’années. Brillants collégiens qui vous êtes aujourd’hui en français, je vous encourage à poursuivre cet effort afin de vous mettre sur les traces des glorieux littéraires tels que Aimée Césaire, Léopold Sédar Senghor, Kangni etc.

Mesdames, messieurs,

Comme annoncé par le coordonnateur du projet, pour l’année scolaire 2011-2012, nous aurons encore à vous proposer deux autres concours :

Le premier est dénommé « j’écris pour avoir la bourse Excellence ». cette bourse d’une valeur de 50.000fcfa sera octroyée à tout élève qui enverrait une demande écrite et motivée au DG de la société des postes du Togo et qui est sûr d’être le meilleur dans une matière de son choix aux différents examen de CEPD, BEPC, BACI, BACII toutes séries confondues.

Le second concours pour primer les meilleures correspondances est dénommé « Correspondance Plus ». pour ce concours, les élèves qui auraient échangé le plus de correspondances recevront chacun une bourse d’une valeur de 25.000fcfa et participeront pendant 10 jours de vacances à un camp d’échanges.

Vive la recherche de l’excellence dans le système éducatif de notre pays, vive la poste, je vous remercie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.