La Zone franche pourrait changer de modèle

06/12/2008
La Zone franche pourrait changer de modèle

La Société d'administration de la Zone franche (SAZOF) souhaite améliorer le cadre juridique de cette structure près de vingt ans après sa création afin de l'adapter aux exigences économiques du Togo et de son environnement international, indique samedi l'agence Xinhua. Le Sazof vient d'organiser des journées portes-ouvertes au cours desquelles plusieurs conférences se sont déroulées.

Le conseiller juridique de la SAZOF, Sitty Anani, estime que des évolutions sont indispensables. Elles sont à l'étude et seront soumises au gouvernement.Plusieurs facteurs doivent être pris en compte comme l'environnement concurrentiel, la pause fiscale accordée lors d'une implantation, la question du certificat de conformité de l'environnement, les conditions d'écoulement des 20% de la production sur le territoire douanier et les exportations.

Pour M. Anani, le concept de zone franche tel qu'il avait été élaboré en 1989 doit nécessairement évoluer pour se rapprocher des modèles existants en Chine, à Maurice ou en Tunisie.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation. 

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.