La bonne formule pour relancer l’industrie hôtelière

27/02/2015
La bonne formule pour relancer l’industrie hôtelière

Adji Otèth Ayassor

L’Hôtel du 2 février, une tour de 35 étages située au cœur du centre administratif de Lomé, devrait rouvrir ses portes au mois d’octobre prochain après une rénovation totale. Le chef de l’Etat a visité le chantier mercredi dernier.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, a donné des détails vendredi sur les modalités de la concession accordée au Groupe ‘Kalyan Hospitality Development’, chargé des travaux de réhabilitation et de la future exploitation de l’établissement. Il avait à ses côtés Philippe Mahieu, le directeur des Opérations.

Adossé à la chaîne internationale ‘Radisson Blu’, le 2 février sera un 5 étoiles de 320 chambres et suites comprenant un complexe pour les conférences internationales, des restaurants, des bars, des discothèques, un centre de remise en forme, une galerie marchande et des équipements sportifs (piscine, tennis, etc…).

L’investissement est conséquent : 75 millions de dollars.

Kalyan Hospitality Development qui assure la totalité du financement dispose en contrepartie d’une concession de 30 ans.

Pour l’Etat togolais, ce partenariat est gagnant-gagnant, a expliqué M. Ayassor. Il permettra de créer près de 500 emplois et d’effectuer un partage des profits au terme de 2 années d’exploitation.

‘Le gouvernement reste propriétaire de l’hôtel et son exploitation sera profitable pour tous. En termes d’emplois, 1000 à 1500 togolais vont travailler sur le chantier pour la réhabilitation et à l’opérationnalisation, 500 emplois permanents seront crées’, a confié Ayassor.

L’hôtel du 2 février avait été vendu à un fonds d’investissement libyen qui devait le rénover. Or, jamais le moindre début d’exécution n’a été constaté. De 

Philippe Mahieu et Adji Otèth Ayassor

‘La partie libyenne n’a pas respecté sa part du contrat. Pendant 10 ans, l’hôtel est resté à l’abandon. Le gouvernement a pris ses responsabilités en confiant l’établissement à un repreneur sérieux après avoir fait adopté par l’Assemblée nationale une loi sur la nationalisation votée par l’ensemble des députés’, a expliqué le ministre.

Un comité technique a été créé pour étudier d’éventuelles indemnisations à accorder aux Libyiens.

Outre le 2 février, Adji Otèth Ayassor a indiqué que le gouvernement envisageait d’accorder des concessions pour la reprise de l’hôtel Sarakawa et de la Paix.

‘Nous recevons beaucoup d’offres et on se prononcera au moment opportun’, a indiqué le ministre de l’Economie et des Finances.

La réouverture de 2 février permettra au Togo d’accueillir de grandes conférences internationales et d’offrir aux hommes d’affaires un cadre de travail et de repos aux normes internationales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.