La croissance passe par l’intégration

14/07/2014
La croissance passe par l’intégration

Le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), Cheikh Hadjibou Soumaré, est à Lomé où il participe à la 1ère Revue annuelle des réformes dans les Etats membres de l’organisation.

Cet exercice permet de faire le point avec l’ensemble des départements techniques concernés de l'état d'application des actes communautaires (actes additionnels, règlements, décisions, directives) adoptés par les instances de l'Union ; de rendre compte aux dirigeants togolais des résultats des travaux et de recueillir leurs orientations, en vue de l'impulsion nécessaire à donner pour l'accélération de la mise en œuvre des réformes communautaires ; de dresser un rapport à l'attention de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement, à sa prochaine session ordinaire.

Lundi, le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu, a rappelé le rôle déterminant joué par l’Union en matière d’intégration. Mais, a-t-il souligné, le processus demeure encore  lent.  

En tout état de cause, a déclaré M. Ahoomey-Zunu, le Togo reste mobilisé et disponible pour cette Revue dont la finalité est l’accélération de la mise en œuvre des actes communautaires et la captation des gains de l’intégration, notamment des points de croissance supplémentaires, la compétitivité et la diversification des  économies de l’Union,  particulièrement celle du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.