La faim justifie les moyens

05/06/2012
La faim justifie les moyens

Comment trouver des solutions durables au problème de la crise alimentaire qui touche de nombreux pays en Afrique de l’Ouest et particulièrement au Sahel ? Question à laquelle tenteront de répondre mardi à Lomé les  ministres de l’Agriculture, du Commerce et de l’Intégration régionale de la Cédéao et leurs homologues du Tchad et de la Mauritanie. Cette réunion est organisée en collaboration avec l’UEMOA.

De nombreux pays sont en situation déficitaire en raison d’une mauvaise récolte l’année passée. Mauritanie, Gambie, Tchad, Niger ou encore Sénégal ont accusé une baisse significative de leur production céréalière.

Plus de 7 millions de personnes sont en manque chronique de vivres dans la région Sahel, estime Thomas Yanga, le directeur régional du Programme alimentaire mondial (PAM).

Les participants à la réunion de Lomé souhaitent élaborer une stratégie de coordination régionale destinée à aider les pays en difficulté, mais également à sensibiliser la communauté internationale pour un engagement plus fort de sa part.

Rares sont les Etats de la Cédéao à dégager des surplus céréaliers. C’est le cas du Togo qui depuis deux ans est en mesure d’aider ses voisins en revendant une partie de ses stocks au PAM, chargé ensuite de la distribution.

Certes, les conditions météorologiques ont été favorables aux récoltes, mais c’est également le fruit de la politique agricole judicieuse initiée par le gouvernement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.