La filière bovine a de l’appétit

11/06/2013
La filière bovine a de l’appétit

Une étude commandée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO), la Cédéao en collaboration avec le gouvernement, fournit des pistes intéressantes pour relancer la filière bovine au Togo en déficit depuis de nombreuses années.

L’objectif est de créer un environnement favorable pour l’élevage et la production de lait afin de garantir la sécurité alimentaire, de réduire la pauvreté, de limiter les importations et de créer des emplois rémunérateurs.

Voilà pour la théorique. Côté pratique, c’est le ministère de l’Agriculture qui sera chargé de la mise en œuvre dans le cadre du Programme national d’investissement et de sécurité alimentaire (PNIASA).  

L’élevage constitue la seconde source de revenus des populations rurales et représente 16,4% du PIB agricole et 6,73% au PIB national. 

Selon les données fournies par le ministère de l’Agriculture, les importations de viande et d’abats ont entraîné un coût en devises de l’ordre de 5 milliards de Fcfa en 2010. Et près de 5 milliards pour les importations de lait.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation.