La filière bovine a de l’appétit

11/06/2013
La filière bovine a de l’appétit

Une étude commandée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO), la Cédéao en collaboration avec le gouvernement, fournit des pistes intéressantes pour relancer la filière bovine au Togo en déficit depuis de nombreuses années.

L’objectif est de créer un environnement favorable pour l’élevage et la production de lait afin de garantir la sécurité alimentaire, de réduire la pauvreté, de limiter les importations et de créer des emplois rémunérateurs.

Voilà pour la théorique. Côté pratique, c’est le ministère de l’Agriculture qui sera chargé de la mise en œuvre dans le cadre du Programme national d’investissement et de sécurité alimentaire (PNIASA).  

L’élevage constitue la seconde source de revenus des populations rurales et représente 16,4% du PIB agricole et 6,73% au PIB national. 

Selon les données fournies par le ministère de l’Agriculture, les importations de viande et d’abats ont entraîné un coût en devises de l’ordre de 5 milliards de Fcfa en 2010. Et près de 5 milliards pour les importations de lait.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.