La filière bovine a de l’appétit

11/06/2013
La filière bovine a de l’appétit

Une étude commandée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation (FAO), la Cédéao en collaboration avec le gouvernement, fournit des pistes intéressantes pour relancer la filière bovine au Togo en déficit depuis de nombreuses années.

L’objectif est de créer un environnement favorable pour l’élevage et la production de lait afin de garantir la sécurité alimentaire, de réduire la pauvreté, de limiter les importations et de créer des emplois rémunérateurs.

Voilà pour la théorique. Côté pratique, c’est le ministère de l’Agriculture qui sera chargé de la mise en œuvre dans le cadre du Programme national d’investissement et de sécurité alimentaire (PNIASA).  

L’élevage constitue la seconde source de revenus des populations rurales et représente 16,4% du PIB agricole et 6,73% au PIB national. 

Selon les données fournies par le ministère de l’Agriculture, les importations de viande et d’abats ont entraîné un coût en devises de l’ordre de 5 milliards de Fcfa en 2010. Et près de 5 milliards pour les importations de lait.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.