La filière coton pénalisée par la baisse des cours mondiaux

15/01/2015
La filière coton pénalisée par la baisse des cours mondiaux

La chute des cours est de nature à freiner l’élan de la relance

Les cours du coton sont orientés à la baisse. Ce qui ne fait pas les affaires des producteurs et de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT).

Dans sa revue interne, elle explique les raisons de la chute des prix.

D’abord il y a le fait que la production mondiale ne cesse de croître ces 4 dernières années dépassant ainsi la consommation mondiale. Ensuite, la Chine, 1er consommateur mondial a constitué des stocks stratégiques pouvant couvrir 3 années de production. Elle n’achète que la quantité minimale que lui impose l’OMC. Enfin, l’Inde qui était il y a peu un pays importateur de fibre a vu sa production exploser au point de devenir 1er producteur mondial devant la Chine. Elle n’importe presque plus. 

Le Togo vend la totalité de son coton fibre sur le marché international. Il va sans dire, qu’une baisse des cours le touche directement.

Les achats coton-graine 2014/15 vont sans doute engendrer un déficit si la tendance baissière se maintient. Tout ceci est de nature à freiner l’élan de la relance de la filière cotonnière et l’ensemble des activités économiques qui y sont liées, souligne la NSCT.

Informations complémentaires

Coton Actu Express.pdf 516,91 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.