La fin du purgatoire

02/02/2011
La fin du purgatoire

Le retour de la confiance est une réalité. Pour la première fois depuis près de 20 ans, le Togo organisera en mars prochain une grande conférence économique consacrée à l’énergie.
Plusieurs centaines d’experts sont attendus à Lomé pour discuter pétrole, gaz naturel, électricité et énergies renouvelables.
Le choix du Togo par les organisateurs - l’association pour le développement de l’énergie en Afrique (ADEA) - n’est pas tout à fait un hasard. D’abord, le pays a inauguré en novembre dernier une centrale thermique nouvelle génération, l’une des toutes premières sur le continent ; ensuite, le groupe pétrolier italien Eni a signé avec le gouvernement deux contrats portant sur la prospection et la production de pétrole offshore qui pourrait faire du Togo un acteur important en Afrique de l’Ouest.
Enfin, la gestion saine des finances publiques et l’annulation de la quasi totalité de la dette extérieure offre de nouvelles opportunités aux investisseurs, notamment dans le secteur énergétique.
Le sommet de Lomé se déroulera les 9 et 10 mars avec la participation de nombreux intervenants comme le ministre de tutelle, Noupokou Dammipi, le président de l’ADEA, Jean-Pierre Favennec, le DG de Contour Global, Alain Tronche et de nombreux représentants de compagnies pétrolières, de distributeurs et de producteurs d’électricité.
Plusieurs tables rondes sont au programme : « Les perspectives en offshore profond au cœur du Golfe de Guinée », « L’utilisation du gaz naturel pour la production d’électricité », « Le rôle de Lomé comme centre d’approvisionnement en Afrique de l’Ouest », « Réduire les délestages. Accroître la production. Améliorer la distribution d’électricité », notamment.
« En ce début de 2011, et alors que l’Afrique renoue avec une croissance bienvenue mais consommatrice de davantage d’énergie, les problèmes de production et d’approvisionnement subsistent. Le Togo est désormais au premier rang des acteurs de la sous-région », explique Jean-Pierre Favennec, le president d’"Energy in Africa".
« Le Sommet s’intéressera au développement de la production d’électricité dans la sous région et plus généralement en Afrique. Pour l’exploration et la production pétrolière, les découvertes récentes (Ghana, Sierra Leone, pays du Sahel…) donnent tout leur sens à l’arrivée d’ENI au Togo et de Total en Cote d’Ivoire », ajoute M. Favennec.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !